Isolation intérieure vs isolation extérieure : comparaison des avantages, inconvénients et coûts

Partagez cet article pour augmenter votre chance 🍀

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, choisir entre une isolation thermique intérieure (ITI) et une isolation thermique par l’extérieur (ITE) n’est pas toujours évident. Les deux solutions présentent des avantages et des inconvénients, et leur coût peut varier en fonction de nombreux facteurs. Dans cet article, nous allons passer en revue les principales caractéristiques de chacune de ces options pour vous aider à prendre la bonne décision.

L’isolation thermique intérieure (ITI)

Comme son nom l’indique, l’isolation intérieure consiste à installer une couche d’isolant sur les murs à l’intérieur du bâtiment.

Les avantages de l’ITI

  • Coûts moins élevés : L’installation d’une ITI est généralement moins chère que l’ITE dans la plupart des cas, tant en termes de matériaux que de main d’œuvre.
  • Pas besoin de permis d’urbanisme : N’étant pas visible de l’extérieur, l’ITI ne nécessite pas de demander un permis d’urbanisme auprès de votre commune, sauf si votre logement est situé dans un secteur protégé.
  • Faible emprise au sol : En isolant uniquement les murs intérieurs, l’ITI permet de minimiser l’impact des travaux sur la surface habitable.

Les inconvénients de l’ITI

  • Perte de surface habitable : L’installation d’une isolation intérieure entraîne une diminution de la surface habitable, proportionnelle à l’épaisseur de l’isolant et du doublage nécessaire pour sa pose.
  • Durée des travaux : La mise en place d’une ITI est souvent plus longue que celle d’une ITE, car elle nécessite de démonter certains éléments de la pièce (meubles, radiateurs, etc.) et peut générer des nuisances (poussière, bruit).
  • Performance énergétique moins importante : Une ITI ne permet pas d’éliminer tous les ponts thermiques qui existent au niveau des murs extérieurs, ce qui limite son efficacité par rapport à une ITE. Par ailleurs, le niveau d’isolation obtenu avec une ITI est généralement inférieur à celui d’une ITE pour un même type d’isolant.

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE)

L’ITE consiste quant à elle à poser un isolant sur les murs extérieurs du bâtiment, puis à recouvrir cette couche d’un revêtement protecteur (enduit, bardage, etc.).

Les avantages de l’ITE

  • Excellente performance énergétique : L’ITE permet d’améliorer significativement la performance énergétique du logement, en supprimant la quasi-totalité des ponts thermiques et en offrant un niveau d’isolation très élevé.
  • Rénovation esthétique de la façade : En plus d’améliorer l’isolation, l’ITE offre la possibilité de donner un coup de jeune à votre façade grâce aux différents revêtements possibles (enduits, bardages).
  • Pas de perte de surface habitable : Contrairement à l’ITI, l’ITE n’empiète pas sur les surfaces intérieures et ne nécessite donc pas de sacrifier une partie de votre espace de vie.

Les inconvénients de l’ITE

  • Coûts plus élevés : La mise en œuvre d’une ITE est généralement plus coûteuse que celle d’une ITI, surtout si le choix se porte sur un isolant et/ou un revêtement haut de gamme. Toutefois, ces coûts peuvent être compensés par les économies d’énergie réalisées grâce à la meilleure performance de l’ITE.
  • Permis d’urbanisme nécessaire : Puisque les travaux sont visibles de l’extérieur, il est souvent nécessaire de demander un permis d’urbanisme auprès de votre commune avant de réaliser une ITE, ce qui peut rallonger le délai de mise en œuvre.
  • Emprise au sol : L’ITE fait perdre de l’espace au niveau du terrain extérieur en augmentant l’épaisseur des murs extérieurs, mais cette contrainte est souvent moindre que celle liée à l’ITI.

Coûts comparés de l’ITI et de l’ITE

Le coût d’une isolation thermique est déterminé par plusieurs facteurs, notamment la superficie du logement, le type d’isolant utilisé (laine minérale, polystyrène, etc.) et les techniques de pose. De manière générale, on estime que le coût moyen au m² pour une ITI varie entre 50€ et 70€, tandis que celui pour une ITE se situe plutôt entre 90€ et 150€. Toutefois, il est important de souligner que ces chiffres ne sont pas figés et qu’ils peuvent évoluer en fonction des caractéristiques propres à chaque projet.

Il convient également de prendre en compte les économies d’énergie réalisées grâce à l’amélioration de l’isolation, qui peuvent permettre de rentabiliser plus rapidement votre investissement. En effet, si l’ITE est souvent plus onéreuse à la mise en œuvre, sa performance supérieure peut générer des économies d’énergie importantes, compensant ainsi la différence de coût initial avec l’ITI sur le long terme.

Enfin, il ne faut pas négliger les aides financières disponibles pour soutenir les travaux d’isolation, comme le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE), l’éco-prêt à taux zéro ou encore les subventions versées par l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Ces dispositifs permettent de diminuer sensiblement le coût des travaux et peuvent influencer le choix entre ITI et ITE.

Arbitrer entre l’isolation intérieure et l’isolation extérieure dépend principalement de vos contraintes techniques, budgétaires et esthétiques. Il est essentiel d’évaluer votre situation spécifique avant de prendre une décision et, si nécessaire, de consulter un professionnel pour bénéficier de conseils adaptés à votre logement.


Partagez cet article pour augmenter votre chance 🍀

Partagez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.