Isolation des sols : une étape cruciale souvent négligée par les propriétaires

Partagez cet article pour augmenter votre chance 🍀

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

L’isolation des sols est un aspect important de la construction et de la rénovation d’une maison, mais elle est malheureusement souvent sous-estimée par les propriétaires. Pourtant, correctement isoler les sols permet non seulement d’améliorer le confort thermique à l’intérieur de la maison, mais offre également plusieurs avantages en termes d’économie d’énergie et de réduction de l’impact environnemental.

Pourquoi isoler les sols ?

Le plancher bas a un rôle clef dans la perte ou le gain thermique à l’intérieur d’une habitation. Il représente entre 7% et 10% des déperditions de chaleur en moyenne en France. Ainsi, mal isolé, il va être un conducteur efficace du froid venant de l’extérieur vers l’intérieur, et inversement, rendant votre maison moins écoénergétique. De plus, une isolation insuffisante des sols peut entraîner :

  • Inconfort thermique : sensation permanente de «sol froid» durant la saison hivernale, avec apparition de problèmes d’humidité tel que les moisissures.
  • Surconsommation d’énergie : utilisation accrue de chauffage ou de climatiseur pour compenser les températures indésirées provenant du sol.
  • Détérioration rapide des revêtements de sol : en raison de l’humidité et des variations de température.

Ainsi, une isolation adaptée est indispensable pour garantir le confort thermique et la performance énergétique d’une habitation.

Les différents types d’isolation des sols

Il existe deux méthodes principales pour isoler les sols : par le dessus ou par le dessous. Chacune présente des avantages et des inconvénients suivant votre type d’habitation et vos besoins. Voyons comment choisir la technique la plus appropriée à votre situation.

Isolation par le dessus

Lorsqu’on parle d’isolation par le dessus, il s’agit essentiellement de poser un isolant sur le plancher directement sous le revêtement de sol (parquet, carrelage…). Cette méthode offre plusieurs avantages :

  • Rapidité et facilité d’installation : pas besoin d’accéder à l’intérieur de la structure du bâtiment.
  • Amélioration notable du confort avec un sol moins froid sous les pieds.
  • Possibilité de rénovation sans toucher aux autres éléments de la maison.

Cependant, quelques inconvénients peuvent se poser avec cette méthode :

  • Risque d’épaisseur importante selon le type d’isolant choisi, pouvant engendrer la nécessité de rehausser les portes et les plinthes.
  • Difficulté à utiliser cette technique dans les zones à forte circulation ou aux sols inégaux.

Isolation par le dessous

Comme son nom l’indique, l’isolation par le dessous consiste à venir poser un isolant sous le plancher lui-même. Ce choix peut s’avérer judicieux dans certaines situations :

  • Bonne isolation contre les bruits d’impact au sol (marche, bruit de meubles…).
  • Possibilité d’une épaisseur plus importante d’isolant sans créer de surélévation visible dans la pièce.
  • Mise en œuvre possible lors d’un aménagement de combles ou d’un vide sanitaire au sol.

Toutefois, des contraintes existent également pour cette technique :

  • Nécessité d’être réalisée par un professionnel qualifié.
  • Cout souvent plus élevé que l’isolation par le dessus.

Le choix des matériaux pour l’isolation des sols

Les matériaux isolants pour les sols sont nombreux et variés : laine minérale, polyuréthane, polystyrène expansé, fibre de bois, liège… Dans tous les cas, faire le bon choix dépendra principalement du type de plancher de votre maison et de vos exigences en termes de performance thermique ainsi qu’en matière acoustique.

Matériaux d’origine minérale

La laine minérale (laine de roche ou laine de verre) est un matériau isolant couramment utilisé pour l’isolation des sols, grâce à ses bonnes performances thermiques et sa durabilité. De plus, elle offre une bonne absorption acoustique et une résistance au feu.

Mousses synthétiques

Le polyuréthane et le polystyrène expansé offrent également d’excellentes propriétés isolantes et peuvent être utilisées tant pour l’isolation par le dessus que par le dessous. Cependant, ces matériaux dégagent des gaz polluants lors de leur production et sont moins écologiques que les matériaux naturels.

Matériaux certifiés écologiques

Les fibres de bois et le liège sont deux matériaux naturels aux propriétés isolantes élevées. Ils constituent des alternatives intéressantes aux1 isolants traditionnels pour ceux qui souhaitent privilégier les solutions écologiques car ils sont renouvelables et recyclables.

Le coût de l’isolation des sols

L’investissement nécessaire pour réaliser une isolation des sols peut varier considérablement en fonction du type d’isolant choisi, de la surface à traiter, et de la méthode d’installation. Cependant, les économies d’énergie réalisées sur le long terme compenseront souvent largement cet investissement initial. Enfin, sachez qu’il existe plusieurs aides financières pour encourager les particuliers à entreprendre des travaux d’isolation, telles que les crédits d’impôts pour la transition énergétique (CITE) ou encore les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).

[wpcode id= »5371″]


Partagez cet article pour augmenter votre chance 🍀

Partagez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.