En ville

Primaire de l'écologie
/ Jadot : « redonner de l'espoir dans la société »

Le député européen, présent le 26 septembre à la bourse du travail de Saint-Denis, a le soutien d'une majorité de cadres locaux d'EELV.
Zaïa Boughilas, Yannick Jadot, Cécile Ranguin et Nadège Grosbois
Zaïa Boughilas, Yannick Jadot, Cécile Ranguin et Nadège Grosbois

Ils sont quatre en piste à passer par la case primaire qui désignera le candidat de l’écologie à la présidentielle de 2017. Même si, statistiquement, il y a davantage de chances qu’il s’agisse d’une candidate – Karima Delli, Cécile Duflot ou Michèle Rivasi –, EELV Saint-Denis a accueilli le seul homme en lice. Lundi 26 septembre, Yannick Jadot était au troisième étage de la bourse du travail dans une salle adaptée à l’affluence du soir, une vingtaine de personnes, militants écologistes pour l’essentiel, ainsi que le secrétaire de la section du PS.

Le soutien des co-responsables de la direction locale et d’élus EELV à Yannick Jadot est clairement affiché par Zaïa Boughilas, Madjid Wannass, Essaïd Zemouri, Kader Chibane ou Cécile Ranguin qui apprécient la candidature de celui qui a fait ses classes en politique en 1986, à l’occasion de la lutte contre la loi Devaquet, a poursuivi le combat militant dans l’altermondialisme au Forum social, puis à Greenpeace. C’est là, avertit-il non sans humour, que son casier judiciaire a cessé d’être vierge après qu’une de ses actions lui a valu d’être puni pour « atteinte aux intérêts supérieurs de la Nation ».

« La carte postale du FN »

Lors de cette réunion dînatoire de lundi dernier, M. Jadot a décrit en détail son inquiétude de voir notre société « au bord de la rupture » où « des signaux de haine sont véhiculés par des politiques avec l’objectif de se forger des ennemis, pas des solidarités ». Dans le viseur notamment,  la « carte postale du FN du c’était mieux avant » qui promeut un « être ensemble entre soi et détester les autres ». À l’inverse, il a exalté durant les deux heures d’échange, « la responsabilité des écologistes de redonner de l’espoir dans la société pour que les énergies vitales qui n’ont pas cédé continuent de croire à une société fraternelle, au respect des droits, à la reconnaissance des talents ». Dur avec le bilan de François Hollande qui illustre le sentiment de trahison politique où « les actes ne ressemblent jamais aux annonces », il a fustigé les conseillers du président « partis dans des sociétés de gestion de fonds qui émargent à 400 000 euros par an ». Dans une primaire écolo qui ne ressemble en rien à « la guerre de tranchée des règlements de compte de la droite et du PS », il estime « être le seul à pouvoir rassembler l’ensemble de la famille écologiste ». Les participants au vote diront très vite s’il réussit là où Nicolas Hulot avait échoué en 2012.

Comment voter ? Il faut s’inscrire sur primaire-ecologie.fr jusqu’au 1er octobre, minuit. Ensuite, courant octobre, se déroulera un vote par correspondance.

Qui peut voter ? Tous résident(e)s sur le territoire ayant 16 ans révolus. Une contribution de 5 euros est demandée.

Réactions

Jadot a le soutien de Cohn Bendit qui, par ailleurs dit fortement qu'il votera Macron... inutile de préciser que c'est une tendance trés droitiére A Montpellier, où je vis à présent, Jadot est surtout soutenu par ceux qui viennent du PS. J'ai en tête la grimace d'un militant eelv soutien de Jadot lorsqu'on lui parle de l'action syndicale. Certes, ce n'est qu'un exemple mais il est significatif de ce courant droitier, trés droitier qu'un langage aisé et des paroles d'espoir ou soit disant d'espoir ne peuvent pas camoufler.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur