À la une Sports

Rugby
/ Fédérale 2, comme on se retrouve

La saison de Fédérale 3 des rugbymen dionysiens s’était arrêtée le 2 juin contre Sarcelles. Celle de Fédérale 2 débutera contre le même adversaire ce dimanche 15septembre à 15h, où évoluent de nombreux anciens joueurs du Sdus.
Le week-end dernier, les joueurs du Sdus rugby étaient en stage de cohésion, avec notamment des jeux de terrain. © Yann Mambert
Le week-end dernier, les joueurs du Sdus rugby étaient en stage de cohésion, avec notamment des jeux de terrain. © Yann Mambert

« On en parle entre nous comme d’un premier match, on n’en parle pas parce que c’est Sarcelles », assure Jonathan Marquet, l’entraîneur du Saint-Denis Union Sports (Sdus). Ces retrouvailles entre les promus en Fédérale 2 auront tout de même une saveur particulière dimanche 15 septembre à Delaune. Saint-Denis avait vu son parcours en phase finale s’arrêter en huitième avec ce derby perdu 30-12 le 2 juin.

« Il n’y a pas d’esprit de revanche, insiste le coach. Même s’il y a sûrement des joueurs qui la saison dernière n’étaient pas à 100% et qui veulent se racheter. Sinon ce sont deux saisons différentes, avec des équipes qui ont pas mal évolué. Là on est à la maison, il va falloir gagner, c’est surtout ça! Que ce soit Sarcelles ou un autre, ça aurait été exactement la même chose. »

LIRE AUSSI : Le Sdus de retour en Fédérale 2
 

Bien aidés par leur mécène, les Sarcellois ont réussi à chiper un joueur cadre du Sdus, étoffant un peu plus l’ex-colonie dionysienne au sein des jaune et bleu. Hormis cette perte et celle d’un jeune centre parti pour l’équipe Espoirs de Drancy, les départs sont peu nombreux. Au contraire, le groupe de Jonathan Marquet a été renforcé par une quinzaine de recrues : « On a réussi à recruter des joueurs plutôt intéressants, à peu près à tous les postes avec notamment des jeunes joueurs. On a fait deux gros coups : les deux Sud-africains qui jouaient l’année dernière à Compiègne. Deux excellents joueurs : un n° 8 (Lwazi Ngcungama) et un n° 10 (Siphatisene Dube). On attend encore des rugbymen qui vont arriver d’ici mi-septembre, début octobre. »

Le maintien comme objectif prioritaire

 Ces renforts ne seront pas de trop avec l’écart de niveau entre Fédérale 3 et Fédérale 2. Les bleu et blanc ne manquent toutefois pas d’ambition dans leur nouvelle catégorie. « L’objectif principal, c’est le maintien. On va quand même essayer de viser la sixième place, la dernière qualificative pour les playoffs. Ça va être dur parce que la poule est relevée. » Y figurent notamment le Paris Université, Beauvais, Orléans, LeHavre, Courbevoie ou encore Gennevilliers.

« Mais c’est un projet sur deux ans, c’est pour ça que la première année il faut surtout assurer le maintien », confie le technicien. Le Sdus s’y prépare depuis un mois. Les joueurs étaient d’ailleurs en stage de cohésion le week-end dernier. Le samedi était consacré à des jeux sur le terrain tandis que la journée de dimanche s’est déroulée entre photo officielle devant la basilique, visite de l’édifice, restaurant et tournoi de padel. 

Adrien Verrechia

Changement des règles de plaquage

 Le Sdus s’est aussi préparé à un changement de règle majeur dans le rugby amateur : l’abaissement de la ligne autorisée de plaquage, désormais en dessous du bassin. Cette mesure doit en principe permettre de diminuer le nombre de commotions, sujet d’inquiétude récurent.

Dans la pratique, les habitudes de plaquer au niveau du tronc sont difficiles à perdre. Dans le Sud, le nombre de pénalités a explosé lors du match entre La Seyne-sur-Mer et Aubagne : 38 pénalités en quarante minutes ! Jonathan Marquet constate également ces difficultés :

« Lors de notre premier match amical, j’arbitrais avec l’entraîneur d’Orsay, et tu es obligé de siffler tout le temps ! Il suffit qu’il y ait un bras au niveau des côtes et là c’est pénalité. C’est compliqué, ça modifie le jeu et je pense qu’on va perdre des licenciés. »

Une nouvelle donne à laquelle il faudra vite s’accommoder, qui devrait avoir une influence cruciale contre Sarcelles et sur l’ensemble de la saison.

AV

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur