À la une En ville

À Saint-Denis
/ Des gilets jaunes antiracistes

Dans le cadre du mouvement des gilets jaunes, jeudi 6 décembre, plus de 600 personnes ont répondu à l’appel du comité Vérité pour Adama, des cheminots de l’Intergare et des antifascistes de Paris-Banlieue à la bourse du travail. Ils préparent désormais l’acte V.

Samedi 8 décembre, des militants de la gauche et des quartiers populaires ont marché ensemble lors de l’acte IV du mouvement des gilets jaunes. Partant de Saint-Lazare, ils se sont dirigés au gré des barrages policiers vers les Champs-Élysées où se trouvait le cortège principal des manifestants. Deux jours plus tôt, ces gilets jaunes antiracistes s’étaient réunis à la bourse du travail de Saint-Denis pour préparer cette journée de mobilisation.

Plus de 600 personnes avaient répondu à l’appel du comité Vérité pour Adama, des cheminots de l’Intergare et des antifascistes de Paris-Banlieue. L’assistance a rassemblé majoritairement des étudiants de la région parisienne, dont ceux de Paris 8, mais aussi des salariés du service public, comme la Poste, la RATP ou la SNCF. Quelques intellectuels de la gauche radicale, comme l’économiste Frédéric Lordon, étaient également présents.

Contestation

Figure de proue de la lutte antiraciste, Assa Traoré a exhorté les habitants des quartiers populaires à prendre part au mouvement des gilets jaunes né dans cette France périphérique. Ils sont totalement « légitimes » à rejoindre la contestation, a-t-elle défendu. Militants féministes, LGBT ou antiracistes, migrants, ouvriers ou postiers, ils se sont succédé sur la grande scène de la bourse du travail. « J’ai rarement vu autant de gens aussi différents. Ils parlent de racisme, d’homophobie, de travail, etc. Ils ont besoin de s’exprimer et de lâcher ce qu’ils ont en eux », souligne Samir Elyes, militant et soutien du comité Vérité pour Adama.

« Les lycéens sont en colère. Ils peuvent être violents, mais ce sont avant tout des victimes de ce système qui produit de l’échec scolaire », a critiqué une enseignante séquano-dionysienne de la CGT Éduc’action. Comme d’autres orateurs, elle a appelé à se joindre à la grève de la RAPT et de la SNCF ce vendredi 14 décembre.

Les organisateurs ont par ailleurs condamné la parole raciste dans le mouvement des gilets jaunes. « Il n’y aura pas de discours anti-migrant », a insisté Youcef Brakni, militant de Bagnolet, applaudi par l’assistance. Après la manifestation du 8 décembre, les organisateurs des gilets jaunes antiracistes ont appelé à « amplifier » la mobilisation, jugeant les mesures de Macron insuffisantes. Ils vont se réunir ce mercredi 12 décembre, à l’université Paris 8, en vue de l’acte V de samedi 15 décembre à Paris.

Aziz Oguz

Réactions

le mouvement des gilets jaunes, apolitique, laic et non raciste en passe d'être récupéré par une extrême gauche de type "identitaires racisés", "islamogauchistes" et "racistes antiblanc". Bref cela confirme le passage de la lutte de classe à celle des races.
Pendant que les syndicaux, qui représente 6 à 7% des salarié, et autres militant parlent entre-eux, LGBT, anti-racisme, des jeunes... Le peuple Français est dans la rue, dans toute sa composante noir-jaune-femme-homme-jeunes-homo-fils d'immigré...pour réclamer l'égalitarisme et le partage des richesse. https://www.liberation.fr/planete/2018/01/22/les-plus-riches-ont-accapare-82-de-la-richesse-mondiale-en-2017_1624294 L'ISF revendiqué par nos soit-disant syndicaliste et élus locaux touchent surtout les petits patron en France, ceux qui ne compte pas leur heures de travail. Leur salaire ramené à leurs heures de travail n'a rien de choquant. Arrêtez de nous diviser sur de fausses revendications, car le peuple a enfin compris, si vous ne voulez pas disparaître, mettez un gilet jaune et descendez manifester pacifiquement avec nous.
Les deux principales revendications des gilets jaunes sont la diminution des impôts et la baisse des cotisations sociales. Elles correspondent aux revendications du Front National depuis 1972. Elles ressemblent à celles du parti Union et Fraternité Française en 1956 «sortez les sortants» et révolte antifiscale. Une diminution des impôts entraînerait une suppression de certains services publics. Une baisse des cotisations sociales provoquerait une réduction des prestations de Sécurité Sociale. Les gilets jaunes militent pour des régressions sociales. En soutenant ce mouvement, La France Insoumise imite le Rassemblement National et semble vouloir collecter des suffrages pour les élections européennes 2019.
Encore le recours au Point Godwin… la gaugauche bêbête toujours aussi extrême dans ses bottes et prompte à diviser ! penser qu'Une Crise Sociale est un dîner en ville c'est de l'enfumage.. Les Gilets Jaunes ne sont pas ces Racistes ni ces Racialistes existentialistes ou schizo ni ces Spécistes que vos soupes Populistes nous abreuvent ! Sont juste des Citoyens-Citoyennes " non résignés " car n'ont eux vraiment plus rien à part leurs nobles et légitimes revendications !!! Ils paient la TVA et les taxes comme ils paient la cohorte des Impôts sans aucun retour concret et réel sauf à subir une massive désertification des Services Publics et les jugements indignes des ventripotents Urbains. Les prosélytes aux bouches pleines qui hurlent sans faim et à longueur de temps à une injustice de confort…ne sont pas crédibles. Une crise sociale n'a pas de couleur n'a pas d'ethnie… Où fut la pseudo Gaugauche durant ces décennies ? en zone rurale avec les ouvriers ? J'me marre Ici tout est Luxe, ça saccage l'Université, ça brûle les écoles, ça laisse vendre à la sauvette devant les commerçants et champagne : l'absentéisme des agents à la Mairie coûte11 millions d'euros par an aux contribuables ???? Une chance vous avez plus 9 bibliothèques à deux pas !!
@cressent c'est quoi l'islamo gauchiste?
@ sodoil réponse: C'est la combinaison des mots «gauchiste» et «islamiste» . Quelqu'un, rattaché à une certaine extrême gauche, qui sympathise intellectuellement avec un fascisme religieux de type DAESH, AL QUAIDA. Ces 2 extrémismes, l'un de type «lutte des classes» et l'autre de type «lutte des religions» ont un objectif similaire: détruire la société occidentale socio-culturellement via la doctrine mortifère du nihilisme (on rase tout d'abord puis on reconstruit). Toutefois ce mot «islamo-gauchiste» est utilisé abusivement avec une connotation négative lorsqu'il affuble quelqu'un d'une gauche modérée partisane d'une intégration à l'anglo-saxonne de l'islam dans la société.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur