Cultures

Pierre Boulez et le sacré

Le compositeur et chef d\'orchestre est l\'invité du Festival de musique cette semaine. Cette première est un incontestable événement

La venue de Pierre Boulez au Festival de Saint-Denis est un véritable événement. D’abord du fait de sa carrière et de son importance dans l’histoire de la musique. Compositeur contemporain de renommée mondiale, il a côtoyé Messiaen, Stockhausen et a composé de nombreuses pièces qui font date dans l’histoire de la musique contemporaine. Il a également fondé et dirigé l’Ircam (Institut de recherche et coordination acoustique/musique) en 1977. Pierre Boulez est aussi un chef d’orchestre de tout premier ordre, qui a notamment dirigé l’Orchestre philharmonique de New York de 1971 à 1977. Parmi ses succès mondiaux, la direction de la Tétralogie de Wagner mise en scène par Patrice Chéreau pour le centenaire du Ring lors du Festival de Bayreuth en 1976 reste encore dans les mémoires des privilégiés qui ont pu y assister.
La venue de Pierre Boulez à Saint-Denis, pour la toute première fois, est aussi un événement parce que, s’il dirige rarement de musique sacrée, ce sera pour la première fois dans une basilique. Il sera pour cette occasion à la tête de l’Orchestre de Paris et du chœur de l’Orchestre de Paris pour interpréter la Messe glagolitique (l’écriture glagolitique est le plus ancien alphabet slave, qui remonte au IXe siècle) du compositeur tchèque Leos Janacek, écrite en 1926. Également au programme de ce concert qui promet d'être mémorable, deux œuvres d’Igor Stravinski : la Symphonie d’instruments à vent et la Symphonie de Psaumes. Pierre Boulez dirigera également les solistes Mélanie Diener (soprano), Anna Stéphany (mezzo-soprano), Simon O’Neil (ténor) et Peter Fried (basse).
B.L.

Sous la direction de Pierre Boulez Messe glagolitique de Leos Janacek, la Symphonie d’instruments à vent et la Symphonie de Psaumes d’Igor Stravinski, basilique, jeudi 25 juin à 20h30.

Le programme de la semaine