Cultures

Reprise
/ Jolie Môme refait un tour en 14-19

Au théâtre de la Belle Étoile, la compagnie raconte l’histoire de France et du monde avec son regard et son refus de l’injustice, en révélant des événements ignorés de la Première Guerre mondiale.
14/19, La Mémoire nous joue des tours, du 31 octobre au 20 décembre à La Belle Étoile
14/19, La Mémoire nous joue des tours, du 31 octobre au 20 décembre à La Belle Étoile


La compagnie Jolie Môme reprend, du 31 octobre au 20 décembre son dernier spectacle, 14/19, La Mémoire nous joue des tours. Créée en novembre 2014, cette pièce écrite collectivement veut prendre à revers le florilège de commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Et c’est par l’une de celles-ci que débute l’histoire?: des lycéens présentent un spectacle chanté sur la guerre 14-18 et, lors de la fête qui suit leur prestation, deux d’entre eux, dont l’une s’appelle Jeanne Labourbe, tombent sur un livre, Où est passée l’Internationale??, signé d’une certaine… Jeanne Labourbe.

« Damas n’est-il pas le Sarajevo de 1914?? »

Considérée comme la première femme communiste française, elle est née dans l’Allier en 1877 et, ayant rejoint la révolution bolchévique, fut fusillée à Odessa en 1919 par les Russes tzaristes. À partir de là, les jeunes élèves se retrouvent plongés au début du XXe siècle et assistent, médusés, à des événements ignorés de l’histoire officielle. Du partage du monde par les grandes puissances à l’élan révolutionnaire contre la guerre, ils revivent les atrocités des combats et découvrent que, une fois l’armistice signé en 1918, l’histoire n’est pas finie puisque, en 1919, les corps francs allemands, prémices des brutalités nazies, annihilent, pour le compte de la sociale démocratie, la révolte spartakiste. 

Bref, les Jolie Môme racontent l’histoire de France et du monde, avec leur regard, leurs idées, leur refus de l’injustice et… leurs talents.Le rythme enlevé, parfois échevelé du spectacle, fait alterner les séquences joyeuses et tragiques, les moments émouvants et comiques. Et l’on y trouve ici et là de bien curieuses proximités avec l’actualité du XXIe siècle… « Aujourd’hui, Damas n’est-il pas le Sarajevo de 1914?? », s’interroge Michel Roger, le metteur en scène du spectacle. « Et par rapport à l’an dernier, nous avons donné plus d’importance au personnage de Jeanne car il nous semble capital d’insister encore et toujours sur l’idée de transmission », poursuit-il.

Benoît Lagarrigue


14/19, La Mémoire nous joue des tours du 31 octobre au 20 décembre?: samedi 31 octobre à 20?h?30 et dimanche 1er novembre à 16?h, puis vendredis 6, 20, 27 novembre et 4 décembre à 20?h?30,samedis 7, 14, 21, 28 novembre,5, 12 et 19 décembre à 20?h?30, dimanches 8, 15, 22, 29 novembre, 6, 13 et 20 décembre à 16?h. Représentation exceptionnelle mercredi 11 novembre à 16?h. Au théâtre de la Belle Étoile (14, rue Saint-Just). Tarifs?: 18 et 12 €. Restauration légère sur place. Réservations conseillées au 01?49?98?39?20. 

Vendredis 13 novembre, 11 et 18 décembre, dîner spectacle Parole de mutins?! Tarifs?: unique?: 25 €. Réservation obligatoire.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur