Cultures

« Brooklyn » à Saint-Denis, l'épopée hip-hop de Pascal Tessaud

Le réalisateur du film, construit autour d'une jeune rappeuse qui arrive à Saint-Denis en quête d’un nouveau départ, l’a présenté en avant-première au cinéma l'Écran qui l’a toujours soutenu.
Tournage du film Brooklyn à la Maison de la jeunesse
Tournage du film Brooklyn à la Maison de la jeunesse


« Je ne sais pas encore quand le film sera fini, mais une chose est sûre, c’est que l’avant-première aura lieu à l’Écran, qui m’a toujours soutenu. » C’était dans le JSD du 5 septembre 2013. Treize mois plus tard, Pascal Tessaud a tenu parole. Vendredi 3 octobre, le réalisateur, accompagné de l’équipe du film, a présenté Brooklyn à Saint-Denis.


Brooklyn, ou une preuve supplémentaire de l’existence d’un cinéma français, en banlieue, enclin à pallier un manque de liquidités par un supplément d’invention. Fabriqué à l’énergie, le film raconte l’histoire de Coralie (la rappeuse KT Gorique), qui arrive à Saint-Denis à la recherche d’un nouveau départ. Dans son sac, quelques vêtements, deux photos d’une jeune femme disparue, et un cahier où elle consigne ses textes. 


Embauchée pour cuisiner dans une association, elle y rencontre Yazid (Jalil Naciri), ingénieur du son calmement obstiné dans ses convictions, qui la remarque. Mais aussi Issa (Ra-Fal Uchiwa), rappeur à la nonchalance désarmante – séduisante. Chacun va se confronter, à ses risques et périls, aux promesses entrevues.


Une esthétique résolument naturaliste

Une esthétique résolument naturaliste, un goût des temps faibles, des voleurs de bicyclettes… On décèle quelque chose d’un projet néoréaliste. Dans une scène, Yazid lance à Issa, qui s’interroge sur la différence entre rap « game » et rap « conscient » : « – Toi, t’habites à côté d’une piscine, avec des hummers et des filles en slip ? » L’autre sourit, amusé. Non, il ne vit pas dans un clip de gangsta rap. Mais ça pourrait arriver. Quel est le prix à payer ?


Comme son alter ego dans le film, le réalisateur de Brooklyn est à la recherche d’authenticité. C’est un programme qui passe par une attention aux détails. L’intrigue, volontairement peu spectaculaire, est riche d’une galerie de personnages secondaires convaincants (beaucoup d’acteurs ne sont pas des professionnels). 


Ainsi Liliane Rovère ou 2spee Gonzales parviennent-ils à exister à la fois en tant que personnages qui font avancer le récit et qui offrent une respiration comique. Le son – sans moyens, la chose est toujours une gageure – est remarquable : Alexandre Abrard s’en est chargé. C’est tant mieux, car le réalisateur de Slam, ce qui nous brûle, a toujours l’oreille et le goût pour le verbe déclamé et a rassemblé ici un bel échantillon de clameurs.


La salle de l’Écran était pleine, vendredi. On souhaite qu’il en soit ainsi à chaque fois. Le film va continuer son parcours à travers les festivals, et, au printemps 2015, dans les cinémas : la société UFO a décidé de le distribuer.


Sébastien Banse


Sortie de Brooklyn prévue en 2015.

Scénario : Pascal Tessaud
Image : Fabien Rodesch, Sebastien Bages, Pascal Tessaud
Son : Alexandre Abrard, Eric Bizet, Christian Fontaine
Montage : Nicolas Milteau, Amandine Normand
Musique : Khulibai, Calogero Di Benedetto, DJ Dusty

Avec:
KT Gorique, Rafal Uchiwa, Jalil Naciri, Liliane Rovere, Veronique Ruggia, Blade MC, Despee Gonzales, Babali Show, Houaby, Akram, Inaya, Bouzid, Sarah Guem, Zirko, Manon Leroy, Ali Mechoub, Jean-Paul Bathany, Nes Pounta, VR, Poops, Evil Shiro …

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur