En ville

Une conseillère municipale fait le buzz au Brésil


Les municipales dionysiennes ont traversé l’Atlantique. Elles font l’objet de plusieurs articles dans des journaux de Rio, Sao Paulo, Belo Horizonte. La raison de l’engouement de la presse brésilienne à traiter de nos élections locales porte un nom. Celui de Silvia Capanema. Cette nouvelle conseillère municipale et conseillère communautaire déléguée bénéficie de la double nationalité : brésilienne de naissance et française par déclaration, depuis 2010. O Globo, Folha (plus grand quotidien d’Amérique du Sud) ou encore la revue hebdomadaire Isto é, consacrent articles et interviews à la jeune femme (34 ans), maître de conférence à l’université Paris 13 (langue et civilisation étrangères). Des télés, comme TV Bandeirantes, ont aussi réalisé des sujets sur l’élection d’une Brésilienne dans une grande ville française aux portes de Paris, communiste depuis des années, qui a su résister à gauche dans le contexte du virage à droite des municipales, explique Mme Capanema. « Je suis contente de voir notre drapeau PCF représenté ainsi et de manière générale ces articles parlent bien de nous ! », explique l’universitaire qui vit en France depuis 2002.

D.Sz