Cultures

Festival Métis, direction Miami

Cette nouvelle édition propose un voyage vers une ville multiculturelle aux musiques diverses et innovantes. Coup d’envoi le 21 mai aux Archives nationales (Saint-Denis, Pierrefitte).
Jasser Haj Youssef (le 28 mai avec son quartet à Aubervilliers) lors de la présentation de cette édition, en compagnie de la directrice du festival N.Rappoport et de P.Braouezec
Jasser Haj Youssef (le 28 mai avec son quartet à Aubervilliers) lors de la présentation de cette édition, en compagnie de la directrice du festival N.Rappoport et de P.Braouezec


« Savez-vous que Miami est composée à plus de 50 % d’habitants qui n’y sont pas nés, venus bien sûr de Cuba mais aussi d’Haïti, du Brésil, du Venezuela, des Caraïbes ? » Nathalie Rappaport, la directrice du Festival de Saint-Denis, justifie ainsi la direction que prend cette année le festival Métis : Miami, une Amérique plurielle. Bien loin des plages et des palmiers, des terrains de golf et des résidences pour retraités fortunés, Métis propose un voyage vers une ville multiculturelle aux musiques diverses et innovantes. Tout commencera avec la tournée Métis dans les villes de Plaine commune dont le coup d’envoi sera donné le 21 mai aux Archives nationales avec une création rassemblant le chanteur cubain Raul Paz et un quatuor à cordes de l’Orchestre national d’Île-de-France.


Suivront deux concert El Sistema par l’ensemble Miami Music Project (22 mai à Stains et 24 à L’Île-Saint-Denis), une création intitulée Stradivarius in Riopar la violoniste Viktoria Mullova (23 mai à Épinay), la restitution d’une master classe de direction de chœur de Raphaël Pichon qui poursuit sa résidence au Festival avec son ensemble Pygmalion (26 mai à La Courneuve), une autre création attendue de Jasser Haj Youssef avec son quartet, l’Orchestre de chambre de Paris et la soprano Simone Kermès (28 mai au CRR d’Aubervilliers), le concert de Saint-Denis à l’école Louis-Lumière, Cité du cinéma, pour des musiques de films par le Quatuor Debussy (4 juin), la venue du quatuor Tana (6 juin à Saint-Ouen), enfin celle de la violoncelliste et chanteuse brésilienne Dom La Nena pour une création avec l’orchestre Divertimento dirigé par Zahia Ziouani (10 juin à Villetaneuse).


Métis sera aussi présent au cœur même du Festival de Saint-Denis avec deux concerts à la basilique qui s’annoncent tous deux comme des événements. Vendredi 20 juin, Le Déluge universel, un oratorio d’un compositeur sicilien méconnu du XVIIe, Michelangelo Falvetti, sera dirigé par Leonardo Garcia Alarcon avec l’apport des percussions de Keyvan Chemirani et le lendemain, pour la Fête de la musique et le final de Métis, Jasser Haj Youssef proposera une création avec Raul Paz, Dom La Nena et l’orchestre à cordes du CRR d’Aubervilliers – La Courneuve. Miami vice ? Non : Miami délice…

Benoît Lagarrigue


Informations et location ouverte au bureau du Festival.

Tél. : 01 48 13 06 07.

Mail : reservations@festival-saint-denis.com


Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur