En ville

La MSH attaque les finitions

Après une interruption de 18 mois, les chantiers de la Maison des Sciences de l'Homme redémarrent et les chercheurs pourront s’installer avenue George-Sand à Saint-Denis dans un an.
Le bâtiment de la MSH, dans le secteur de la Plaine à Saint-Denis, jeudi 5 septembre 2013, la ''salle des thèses''
Le bâtiment de la MSH, dans le secteur de la Plaine à Saint-Denis, jeudi 5 septembre 2013, la ''salle des thèses''


Dehors, les herbes folles font la loi. Dedans, entre deux tas de gravats, pas loin de câbles électriques qui pendent en grappes comme des lianes séchées, quelques casques de chantier par terre, comme abandonnés dans la poussière. Mais s’en est (presque) fini du désordre. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a pris à sa charge le dépassement budgétaire (de 30,2 à 38 millions d’euros) et, après 18 mois d’interruption, les chantiers de la Maison des sciences de l’homme (MSH Paris Nord) redémarrent. Rappelons qu’outre diverses malfaçons, et quelques aléas techniques imprévus, la déconfiture de deux entreprises est responsable de cette situation.


Comme pour officialiser la chose, jeudi 5 septembre, une délégation de responsables universitaires a accompagné sur place Simone Bonnafous, la directrice générale pour l’Enseignement supérieur. « Il est important qu’au ministère nous ayons une vue d’ensemble, aussi bien en matière immobilière que sur le fond des projets scientifiques », explique-t-elle.


Avenue George-Sand pour son entrée principale, à deux pas du métro Front-Populaire, la MSH Paris Nord sera une voisine immédiate du pôle universitaire Concorcet qui va se construire rue des Fillettes. Sur la commune d’Aubervilliers cette fois. Mais d’ores et déjà, des passerelles sont dressées. Provisoirement, des équipes de Condorcet seront même hébergées dans le vaste bâtiment (8000 m2 sur 7 niveaux). Et d’ailleurs, comme le dit Alain Bertho, le nouveau directeur de la Maison, « les MSH franciliennes seront toutes liées à Condorcet, lequel sera certes un pôle universitaire, mais aussi un énorme centre documentaire avec une bibliothèque d’importance nationale ».


Pendant douze ans, c’est-à-dire depuis sa création, la MSH Paris Nord a été dirigée par Pierre Moeglin, professeur (sciences de l’information) à Paris 13. Son adjoint a postulé. « J’ai été recruté par l’instance de direction qui relève de nos trois tutelles, Les universités Paris 8 et Paris 13 et le CNRS », explique Alain Bertho, professeur d'anthropologie à Paris 8. « Nous ne sommes pas un site d’enseignement à proprement parler, explique-t-il, mais un lieu de recherche et de valorisation de cette recherche. » Avec quatre axes : industries de la culture et des arts ; santé et société ; mondialisation régulation innovation ; penser la ville contemporaine. Les chercheurs, le plus souvent des doctorants, sont accueillis sur des projets pour une durée de deux ans.


« Nous mettrons à leur disposition tout en environnement technique et administratif », ajoute Alain Bertho. La MSH travaillera aussi avec divers partenaires comme le Pôle médias du Grand Paris ou encore Cap Digital, « et je suis convaincu que nous avons vocation à devenir un portail important de ce que l’on appelle désormais les humanités digitales (au carrefour de l’informatique, de la culture, des sciences humaines et sociales), car c’est toute la mémoire d’une recherche contemporaine qu’il importe se sauvegarder ». Et comme dans la charte fondatrice des MSH il est dit qu’elles doivent s’ouvrir sur leur environnement immédiat, il n’est pas impossible que les amphis soient ouverts aux acteurs locaux, et même que le (futur) grand jardin du rez-de-chaussée soit ouvert aux habitants…

Gérald Rossi


Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur