En ville

Sept candidatures déjà déclarées pour les cantonales

Le casting pour le scrutin qui se déroulera les 20 et 27 mars sur le canton nord-ouest de Saint-Denis commence à se préciser. Le point de gauche à droite.


Un peu de pédagogie électorale pour commencer. Les 20 et 27 mars, seuls les électeurs du canton nord-ouest, c’est-à-dire les bureaux 33 à 47, seront appelés à voter. Les habitants des cantons sud (Mathieu Hanotin, conseiller général sortant) et nord-est (Bally Bagayoko) ne seront pas concernés par le scrutin. Ce sera la dernière fois que ce type d’élections aura lieu puisque, en 2014, le conseiller général aura vécu et sera remplacé par le conseiller territorial en vertu de la nouvelle réforme sur les collectivités territoriales.

Dans un peu plus de deux mois, donc, 12?640 électeurs (nombre d’inscrits communiqué le 10 janvier par le service état civil de la mairie, soit 1?860 de plus qu’en 2004), auront le choix… pour peu qu’ils ne décident pas d’aller massivement à la pêche à la ligne (l’abstention était de 48,3 % il y a sept ans).

Sept candidatures sont déjà déclarées. La conseillère générale sortante, Florence Haye, porte les couleurs du PCF, du Parti de gauche, de Gauche unitaire, de la FASE, des Alternatifs. Elle a le soutien appuyé de Patrick Braouezec, Bally Bagayoko et Didier Paillard. Le 13 janvier, à l’occasion d’une réunion de son comité de soutien, le nom de son suppléant sera connu. Ce sera, précise-t-elle, un militant associatif, pas un encarté politique.


L’enjeu du leadership à gauche

Mme Haye qui, en 2014, avait devancé de près de 11 % le socialiste Stéphane Privé devra cette fois-ci être devant une alliance Europe Écologie-PS pour prétendre au second tour. Depuis quelques jours la candidate verte-rose, Fatima Laronde, connaît le nom de son suppléant. C’est Georges Sali qui a été désigné par les instances du Parti socialiste. Et le président du groupe PS au conseil municipal voit déjà plus loin que 2011. Il prévient sur son blog qu’avec cette campagne « des perspectives sérieuses pourront s’élaborer pour d’autres échéances ».

Toujours à gauche, Lutte ouvrière a décidé de ne pas présenter de candidat. Les militants n’ont pas encore décidé s’ils donneraient une consigne de vote, mais il est probable qu’ils appelleront à soutenir Florence Haye, leur collègue de la majorité municipale. Le NPA, par contre, ne passera pas son tour. Un candidat briguera les suffrages le 20 mars. Il en sera de même pour le Mouvement républicain et citoyen, confie Christophe Mézerette, adjoint au maire MRC. Toujours à gauche, il y aura l’invité surprise Majid Wannass (lire ci-contre). Le tout est de savoir à qui il prendra des voix?: à Fatima Laronde, en tant que conseiller municipal du groupe PS, ou à Florence Haye de par son ancienne filiation au PCF??

Au centre, le MoDem sera présent. Claire O’Petit qui connaît le parcours des investitures officielles, souvent semé d’embûches, préfère attendre la fin du mois pour divulguer un nom… qui pourrait fort bien être le sien. À droite enfin, l’UMP Julien Mugerin annonce qu’il a le soutien officiel du Nouveau centre et du Parti radical. Il démarrera sa campagne par « des réunions thématiques » et « ira chercher les voix une par une pour convaincre qu’il faut changer à Saint-Denis ».

En 2004, neuf candidat(e)s étaient sur la ligne de départ. Si le FN est là (difficile de le savoir, vu que le dernier post du blog officiel du 93 date du 15 juin 2009…) et si les rumeurs annonciatrices de la présence d’autres troublions se confirment, il devrait y en avoir au moins autant en 2011.

Dominique Sanchez


L’annonce de Majid Wannass

Le 4 janvier, Majid Wannass a fait part de sa décision de se présenter aux élections cantonales des 20 et 27 mars (JSD n° 855), via un communiqué intitulé « Vous savez pourquoi je suis candidat ». M. Wannass explique avoir « un positionnement libre et rassembleur d’une gauche diverse et citoyenne » et cet élu PS et partenaires du conseil municipal met en avant sa « qualité de communiste libre ». Il veut s’appuyer sur « tous ceux, si nombreux, qui espèrent une présence proche et une réponse immédiate pour l’amélioration de leur quotidien ». Il fait valoir ses différents engagements associatifs pour un monde de paix et en tant que parent d’élève, ainsi que son engagement politique comme conseiller municipal d’opposition. Il affirme également que sa
« candidature dispose de très peu de moyens financiers et matériels, mais bénéficie de la volonté et de la force de tous ceux qui aspirent au changement et osent la différence ».


Section du PCF: « Trois raisons de voter Haye »

La section du PCF qui mène campagne pour la réélection de Florence Haye dégage trois raisons de voter pour la conseillère générale sortante. « La première sera d’envoyer un message fort de rejet de la droite et de la politique de son gouvernement Sarkozy-Fillon », écrivent les communistes dionysiens. La deuxième est de « soutenir les propositions élaborées avec la population dans les réunions de quartier, et le projet de rupture dont elle est porteuse ». La troisième c’est de « voter pour une ambition démocratique et la conception partagée que nous avons du pouvoir ». Le communiqué se conclut par une charge contre l’alliance PS/Europe Écologie?: « Le soit disant accord, censé pour ses auteurs battre la droite, apparaît pour ce qu’il est réellement?: un arrangement de circonstance et déloyal dans le seul but ici, à Saint-Denis, d’évincer une élue communiste qui a déjà été nettement reconnue par les électeurs en 2004 pour représenter toute la gauche ».


Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur