Portrait

Virginie Godimus : capitaine sirène

Grande brune élancée au regard direct, elle est la capitaine de l’équipe première de water-polo du Saint-Denis union sports qui évolue cette année pour la première fois au plus haut niveau national. Un apprentissage difficile mais qui ne douche pas son enthousiasme. « Ici, les filles viennent par envie, et elles paient toutes leur cotisation au club. » sous-entendu : ce n’est pas partout pareil… Ce sport, confidentiel en France, surtout chez les femmes car très physique, où les contacts sont fréquents et rudes (« et le meilleur se passe sous l’eau ! », rigole-t-elle), elle l’a choisi il y a une douzaine d’années, alors qu’elle avait 17 ans.

« Toute petite, j’allais voir des matches avec ma mère dans l’ancienne piscine du boulevard Félix-Faure. Et j’ai débuté la natation à 8 ans. » Virginie y montre de belles qualités mais, le temps de l’adolescence émergeant, elle s’arrête vers 12 ans. Elle se tourne quelques années durant vers la gymnastique, « mais l’eau me manquait », se souvient-elle. C’est ainsi qu’elle participe à la création, en septembre 1997, d’une équipe féminine de water-polo à Saint-Denis.

« On est devenues une vraie bande de copines, il y a une belle ambiance, malgré mon sale caractère », rit-elle. Car les sports d’équipes la passionnent : supportrice de l’OM en football, du RC Toulon en rugby, elle affiche dans l’eau une mentalité de battante, forgée par un caractère volontaire et un côté revendiqué garçon manqué que ne suggère pas son physique.

Née à Saint-Denis, Virginie est passée par l’école Sémard, le collège Fabien, un détour par Aubervilliers pour un BEP de comptabilité avant un retour à Paul-Éluard et un BTS de comptabilité et gestion, inachevé. « Dès que j’ai pu, j’ai passé mon diplôme de maître-nageur et je travaille aujourd’hui pour le club. » Elle y effectue de nombreuses tâches administratives, gère les déplacements des équipes, les accueils des adversaires du Sdus, se retrouve parfois officielle de table. Mais elle entraîne aussi les jeunes pousses du club, les poussins (9 à 10 ans), avec un plaisir non dissimulé : « Je m’éclate avec les petits, j’ai un bon feeling avec eux ! »

Bien vite, la conversation revient sur la compétition, les matches, ce sport qu’elle aime, « où tout le monde attaque et tout le monde défend », durant quatre fois huit minutes de jeu effectif au cours desquelles on nage près de 2 km en sprint ! Sa principale qualité en match ? Elle hésite, subitement presque timide, et lâche : « Peut-être la vision du jeu, la capacité à lever la tête pour voir où sont mes partenaires… Mais une chose est sûre, je n’aime pas perdre ! » Son caractère volontaire reprend vite le dessus, elle avoue s’énerver parfois, crier, y compris sur ses « filles ». Son implication dans le club et son amour du sport l’empêchent de faire autre chose. Elle prend le temps de souffler, auprès de son compagnon, dans son appartement de la cité Sémard. « Un moment, j’ai fait de la danse salsa, mais on ne peut pas tout faire. » On veut bien la croire.

Benoît Lagarrigue

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur