À la une En ville

Municipales 2020
/ Verts désirs

Le collectif La Denise verte a fait ses premiers pas sur le pavé dionysien vendredi 20 septembre à l’occasion de la grève mondiale pour le climat. Un acteur de plus dans la perspective des élections municipales alors que le groupe local Europe écologie les verts (EELV) réserve sa réponse.
Le collectif La Denise Verte regroupe une trentaine d'habitants rassemblés autour de deux élus du groupe REVE : Béatrice Geyres et Sonia Pignot. © Yann Lalande
Le collectif La Denise Verte regroupe une trentaine d'habitants rassemblés autour de deux élus du groupe REVE : Béatrice Geyres et Sonia Pignot. © Yann Lalande

Et les écolos dans tout ça ? Alors que les principaux candidats sont désormais tous sortis du bois en vue des élections municipales (1), le doute subsiste sur une candidature écologiste. Mais qui sera le dépositaire d’une force politique qui avec 14,63% des voix est arrivée en 3e position aux dernières européennes à Saint-Denis ? Le collectif La Denise verte, qui regroupe une trentaine d’habitants, vient de se constituer en marge du groupe local EELV, autour de deux élus du groupe Rouges et verts - Insoumis : Béatrice Geyres (conseillère déléguée à l’insertion-emploi) et Sonia Pignot (maire adjointe à la culture).

« Avec ce collectif, nous affichons la volonté forte de dire que l’écologie n’est pas la cerise sur le gâteau, lance cette dernière. Nous voulons que l’écologie soit plus qu’un alinéa dans les programmes. Elle doit être prise en compte de l’éducation à l’urbanisme en passant par la culture. » Symboliquement, un jardin éphémère a été installé Porte de Paris vendredi 20 septembre en fin de journée. Première action d’un collectif qui veut « rendre la ville plus douce et dire halte au béton et à l’asphalte ». « Notre action ne préfigure pas de liste aux municipales pour l’instant, reprend Sonia Pignot. C’est une démarche très spontanée qui regroupe des gens qui ne se reconnaissent ni chez les uns ni chez les autres et qui ne veulent pas être des faire-valoir. »

LIRE AUSSi : Yannick Jadot : notre seul sujet, c'est la cohérence et la clarté
 

À l’instar de Sabine Vincent, graphiste et habitante du quartier Bel-Air. « J’essaie de faire des choses au quotidien pour l’écologie. Je suis active au sein de la coopérative alimentaire de mon quartier par exemple. Mais je ne retrouve pas ça au niveau de la Ville. » Et Sonia Pignot d’assener : « Le groupe local EELV n’a pas animé cette question pendant le mandat. »

Décision en octobre pour EELV

Du côté de Zaïa Boughilas, conseillère déléguée à la vie associative et secrétaire du groupe local Saint-Denis EELV, on préfère ne pas commenter la naissance de La Denise verte : « Nous tiendrons une assemblée générale locale au mois d’octobre pour définir notre stratégie et nos objectifs en vue des municipales. Nous aspirons à être un interlocuteur politique important alors que de plus en plus de Dionysiens sont sensibles à la cause environnementale. »

L’option de constituer une liste autonome, au contraire de leurs homologues albertivillariens qui viennent de s’allier au PCF, tiendrait la corde au sein du groupe local EELV Saint-Denis. L’objectif sera dès lors, a minima, d’atteindre les 5% pour être en mesure de fusionner avec une autre liste au second tour. Mais attention, à force d’avoir l’embarras du choix, à gauche on pourrait juste se retrouver dans l’embarras.

Yann Lalande

  1. 15 et 22 mars 2020.

Réactions

Une liste verte, pour récupérer du monde dans la liste insoumise beurk !
@Candido La ficelle est aussi grosse que les amarres des bateaux ! Ces insoumis prennent vraiment les dionysiens pour des demeurés.
Sonia Pignot qui nous sort la Denise verte, cette Maire adjointe est aussi verte qu'une pastèque en plein été. Cette dame qui virevolte de la fleur verte vers la pastèque rouge vif. Elle est inconstante et ne connait que son intérêt du moment.
Pitrerie de Mr Bagayoko, simple mais détestable manœuvre pour grapiller quelques voix. Pour lutter contre l'abstention ,il y a mieux. Sa candidature semble prendre l'eau, alors on sort les écopes que l'on peut avec la complicité de l'actuelle adjointe Sonia Pignot.. Un sous sous groupe vert dans le sous groupe "insoumis" lui même dans le groupe de l'actuelle majorité, pourquoi faire simple politiquement. A quand un sous groupe des collectionneurs de cartes postales ? Affligeant, ces gens se moquent des électeurs dionysiens.
Le bilan de la majorité sortante est lourd, très lourd à porter (sur l'écologie comme sur tout le reste). Du coup sauve qui peut, des listes pseudo dissidentes, composées d'élus (qui ne poussent pas la logique jusqu'à la démission, faut pas abuser), fleurissent à quelques mois du scrutin pour se positionner en opposant à bon compte, ce qui permet d'éviter de partager la responsabilité du passif de l'actuelle mairie. Evidemment, tout ce beau monde se regroupera si besoin est lors du second tour: l'important c'est de sauver les sièges, pas de changer les choses. Ce qui est fascinant c'est qu'ils pensent que les dionysiens sont dupes...
Bonjour. Que ce soit la denise verte ou EELV, dans cette ville, la bétonnisation n'a jamais été aussi forte. Complices de cette minéralisation de la ville, je me demande ce que ces élus font à part des annonces. Ils sont les chantres de la densification prôné par Patrick Braouezec, qui je rappelle, est dans leurs majorité au conseil municipal. A part sauvegarder les postes, je ne comprends pas ce que ce collectif apporte. Les élus de cette ville font les écolos alors qu'ils bétonne à tout vas. Les JO et les travaux inhérents à ce genre d’événements vont contribuer à la densification du territoire. Et nos élus applaudissent. Personnellement, je pense que les JO sont toujours une erreur qui sera payé très cher par le contribuable et par des habitants par une dégradation de leurs qualité de vie (qui n'est déjà pas au top). Je partage l'avis de vérités... un sous groupe d'une majorité élue avec moins de 8000 voix pour 40000 votants dans une ville de 100 000 habitants. Ils ne pèsent rien.
La question écologique mérite mieux que ça. Elle n'est d'ailleurs pas de gauche contrairement à ce que lon peut lire partout.
Je tombe des nues, il y a des Verts à Saint-Denis ?
desélues du groupe reve insouymis qui vote contre jadot, c'est ca les écolos dela denise verte ,,,
Bonjour. @Georges. Parait il oui mais ils ne vivent pas vraiment dans la ville. Ils ne font que passé et prendre des indemnités.... N'est ce pas Kader??? Avec toutes ces listes, si une liste Front national se monte, elle arrive en tête au premier tour. Toutes ces guerres d’ego,à être plus vert que vert, ou le plus à gauche de la gauche, ne mène qu'à la perte des habitants. Ils parlent tous de politique générale mais pas un parle aux habitants, de leurs quotidien, des problèmes, A croire qu'ils ont rien appris des trente dernières années sur l'abstention endémique des habitants.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur