Portrait

Véronique Mavera : seule en scène avec Eléna

À la scène, elle est Eléna Brocolitch?; à la ville, c’est Véronique Mavera. Elle est sur scène tous les mercredis jusqu’en juin pour un one woman show, Les bons conseils d’Eléna Brocolitch, dans une petite salle parisienne où Véronique/Eléna se réjouit de la proximité avec le public.

Née à Paris d’un père venu du Nigéria et d’une mère malgache, elle grandit entre la capitale, Aubervilliers, la Plaine. À l’époque petite fille timide, elle s’est vite soignée. Dès l’école, elle veut monter sur une scène et crée un premier personnage à 10 ans, Bip bip le menteur. « Je me suis éclatée, rit-elle encore, je me suis aperçue que sur scène, on pouvait faire des bêtises sans qu’on nous dispute. » Le pli était pris, le virus attrapé.

Plus tard, au lycée Paul-Éluard, elle fait partie du club de théâtre. Après le bac, la petite troupe décide de continuer ensemble, avec le désir de monter un Shakespeare. ?! ! Deux des comédiens se désistent et le projet capote. « C’est de là que j’ai voulu faire du one man show, car je me sentais trop tributaire des autres. » Mais le one man, comme elle dit, ça ne nourrit pas son homme, surtout quand c’est une femme.

Comme elle n’est pas du genre à avoir les deux pieds dans le même sabot, Véronique fait un temps du télémarketing en même temps qu’elle poursuit des études d’histoire jusqu’à ce qu’en 2000 elle décroche un poste d’emploi jeune au musée d’art et d’histoire de Saint-Denis. « J’ai adoré?! Je m’occupais de l’événementiel et de l’action culturelle. » Elle y reste sept ans, puis sent qu’il lui faut faire autre chose, « pour réaliser mes rêves… »

Encouragée par Cristina Lopes, elle remonte sur scène, au Café culturel. « C’était la cata, rigole-t-elle, et chez moi en plus… » Mais Véronique n’est pas du genre à se décourager après un contretemps. Elle se rend en Pologne avec la Croix-Rouge pour un chantier avec des jeunes dans un orphelinat puis, pour vivre, devient coach en entreprise et s’offre ainsi du temps pour jouer. Et, donc de délivrer ses Bons conseils (ou plutôt ceux d’Eléna Brocolitch) sur les planches.

« Je parle des femmes, de leurs relations avec les hommes, des sites de rencontre sur Internet… » Mais elle prévient aussitôt qu’elle utilise des mots à ne pas mettre entre toutes les oreilles. « Je me lâche, il y a un côté trash, certains disent même vulgaire », lance-t-elle avec un grand sourire angélique et ravi. D’ailleurs, d’où vient ce pseudo?? « C’est mon négatif?: je mesure 1,53 m et ce nom évoque une grande blonde venue de l’Est… » Un nom qu’elle a trouvé avec Jean-Matthieu Fourt qui, à la suite de Thierry Jumel, la met en scène.

Véronique et Eléna fourmillent de projets?: proposer un spectacle collectif à la Ligne 13 le 28 novembre, écrire un nouveau one man, « en vers, autour de l’actualité », animer des ateliers avec des jeunes Dionysiens, participer à la création d’un spectacle contre le racisme au printemps à Saint-Denis… Pour remplir de telles journées, c’est décidément bien mieux d’être deux?: Vérona et Elénique?!

Benoît Lagarrigue

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur