En ville

Grand Paris Express
/ Une décennie de travaux

Alors que se poursuivent les travaux sur la gare de Pleyel et les ouvrages de service, un nouveau chantier sera lancé en mai pour la deuxième gare dionysienne du Grand Paris Express.
Le chantier de forage dans le parc des Acrobates devrait prendre fin cet été, mais l’emprise du chantier va rester.
Le chantier de forage dans le parc des Acrobates devrait prendre fin cet été, mais l’emprise du chantier va rester.

Ce sont des ouvrages de 30 à 50 mètres de haut, l’équivalent d’immeubles de 10 à 15 étages, mais édifiés sous terre. La ville n’en comptera pas moins de huit le long du réseau du Grand Paris Express. Dont six ouvrages de service et deux gares, à commencer par celle monumentale de Pleyel. Les travaux ont été lancés voilà un an pour une livraison à la fin 2023. Mais les chantiers à cette date ne seront pas clos pour autant.

2030 est en effet l’échéance aujourd’hui programmée pour la mise en service de la ligne 15 Est, de Pleyel à Champigny. Elle desservira la Plaine, aux abords du quartier Cristino-Garcia, avec une gare située en contrebas de la gare RER B Stade de France. Les travaux débuteront le 20 mai.

Onze ans avant la mise en service ! Comme l’ont expliqué des représentantes de la Société du Grand Paris, le vendredi 5 avril lors d’une réunion publique à la Plaine, le chantier portera d’abord sur la « boîte gare souterraine ». L’objectif étant d’y faire passer en 2021 le tunnelier qui aura été descendu à 800 mètres de là par le puits Agnès, ouvrage creusé aux abords du canal sur le territoire d’Aubervilliers. L’engin y poursuivra son excavation, à quelque 25 mètres sous terre, pour aboutir à la gare de Pleyel avant qu’elle ne soit en service fin 2023. 
 

LIRE AUSSI : Grand Paris Express : comment se fabrique le super métro ?

 


 

Puits Mandela, le plus important des ouvrages 

D’ici là, l’entreprise Eiffage, principal géant du BTP sur les chantiers du Grand Paris Express, aura pour priorité de renforcer le talus de la gare RER B exploitée par la SNCF, afin qu’il ne soit pas fragilisé par le passage du tunnelier. Elle devrait procéder ensuite à des travaux de terrassement et agir sur les structures internes de la future gare. Et ce jusqu’en 2023. D’une emprise de 5 700m2, le chantier bouclé par des palissades sera alors gelé pendant trois à quatre ans. La réalisation de la gare, avec son bâtiment voyageurs, n’étant prévue qu’à partir de 2026-2027. Si les dimensions en sont bien sûr précisées (115 m de long pour 23 de large), la conception architecturale confiée à l’agence Bordas + Peiro devrait évoluer pour privilégier davantage l’infrastructure souterraine et réduire le bâtiment en surface.

LIRE AUSSI : Grand Parix Express : Eiffage s'engage pour le développement local
 

Pour l’heure, et à l’exception de la gare Pleyel, ce sont les ouvrages – ou puits – de service sur lesquels se focalise Eiffage. À quelque 150 mètres de la future gare du Stade de France, le chantier lancé l’an dernier bat aujourd’hui son plein sur une emprise de près de 10 000 m2 en limite du stade Nelson-Mandela. Le puits Mandela, ainsi qu’il a été nommé, est le plus important des ouvrages de service réalisés à Saint-Denis. Il mesure 48 m de long, 20 m de large pour une profondeur de 32m. Il se situe sur le tronçon commun aux lignes 16 et 17 (en direction l’une de Charles De Gaulle/ Mesnil-Amelot, l’autre de Noisy-Champs) et à l’extrémité de la galerie de service de la 14. Comme tous les puits, disposés tous les 800 mètres le long des tracés du futur métro automatique, il permettra de ventiler les tunnels et servira d’accès de secours. Dans un premier temps, c’est-à-dire dans les prochains mois, le puits Mandela sera utilisé pour descendre le tunnelier au niveau de la galerie (de la 14) qu’il creusera jusqu’à la gare Pleyel.
 

Lignes 15, 16 et 17 du métro

Autre gros chantier en cours programmé sur sept mois, le puits Finot situé en limite de Saint-Ouen, est un ouvrage de retournement pour les rames des lignes 16 et 17 au-delà de leur terminus à Pleyel. De plus, il servira à en connecter le tunnel avec celui de la 15. De dimension plus modeste, l’ouvrage des Étoiles, près de la gare RER D Stade de France, nécessitera quatre mois de travaux. Ils devraient démarrer en juin, alors que prendra fin l’autre chantier du Grand Paris Express dans le quartier. Au grand soulagement des riverains qui en supportent aujourd’hui les décibels. Il s’agit de l’ouvrage des Acrobates, situé dans le parc du même nom, et aux abords des immeubles à son pourtour. La Société du Grand Paris n’en fait pas moins valoir ses efforts pour limiter les nuisances, en imposant sur les chantiers une protection acoustique, avec l’installation de palissades de 4 mètres de haut. Autre précaution, les roues des camions au sortir des chantiers doivent être nettoyées.

Et leurs bennes doivent être bâchées pour empêcher la dispersion des matériaux pulvérulents. Restent les horaires, dont l’amplitude excède souvent les 7h-20h du lundi au vendredi, qui sont d’ordinaire autorisés. Des extensions pouvant être accordées par le préfet en fonction des nécessités ou des aléas de chantier.

Marylène Lenfant

Réactions

Les stations de RER les plus proches de Clichy-sous-Bois se trouvent à Aulnay-sous-Bois et au Raincy. En transports en commun, il faut 1h30 pour rejoindre Clichy-sous-Bois depuis le centre de Paris, alors qu'à vol d'oiseau Clichy-sous-Bois ne se trouve qu'à 15 kilomètres du centre de Paris. La ligne 16 du Grand Paris Express s'étendra sur vingt neuf kilomètres de Noisy-Champs à Saint-Denis Pleyel avec dix gares. Un tunnelier avance à la vitesse de dix mètres par jour. Pour creuser cette ligne 16 il faudra donc 2900 jours/tunnelier. Qu'est-ce qu'attend la SOCIÉTÉ DU GRAND PARIS pour mettre en parallèle six tunneliers sur le premier tronçon de la ligne 16 de Saint-Denis Pleyel à Aulnay-sous-Bois ? Combien d'années durera encore l'enclavement de Clichy sous Bois ?
Bravo aux cent dix mineurs boiseurs du Grand Paris Express, qui creusent au pic et à la pelle les parties annexes du réseau : puits d'aération, niches de secours et galeries de petite section, là où les tunneliers ne passent pas.
Deux cent mille citoyennes et citoyens travaillent chaque jour dans le quartier de La Défense dans les Hauts de Seine, dont beaucoup de séquano-dionysiens passant quotidiennement deux heures et trente minutes dans les transports en commun, pour leurs trajets a/r domicile-travail. Les habitants de Seine-Saint-Denis ont besoin de la LIGNE 15 NORD OUEST du Grand Paris Express AVANT 2030 (ligne 15 NORD OUEST de Saint-Denis Pleyel à Nanterre)..

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur