À la une En ville

Lutte contre le gaspillage à la cantine
/ Un spectacle qui en jette

Le 28 juin, représentation du spectacle la Poubelle au roi dormant devant les élèves du groupe scolaire Aimé-Césaire/la-Lison
Le 28 juin, représentation du spectacle la Poubelle au roi dormant devant les élèves du groupe scolaire Aimé-Césaire/la-Lison

« La poubelle au roi dormant ». Avant même que la représentation ne commence, ce titre faisait déjà beaucoup rire les enfants du groupe scolaire Aimé-Césaire/La-Lison. Ce mercredi 28 juin, ils étaient une soixantaine, de la grande section de maternelle au CM2, à assister à ce spectacle écrit et joué par Margaux Gorce et Caroline Le Lausque, de la compagnie dionysienne La Petite Main.

Si les jeunes spectateurs ont pris beaucoup de plaisir à découvrir ce « thriller moyenâgeux burlesque », ils ont aussi tout compris de l’enjeu de cette pièce qui aborde de manière ludique le gaspillage alimentaire. En témoignent la pertinence de leurs réactions et l’intelligence de leurs réponses, lors de l’échange avec l’équipe qui a suivi la représentation. Prolongeant la discussion et parlant sans détour et tour à tour de « la pollution » occasionnée par « trop de déchets », qui « rendent la terre malade et l’empêchent de respirer », de ces plats « préparés pour rien », mais aussi « des animaux tués sans raison si on ne mange pas la viande ».

Une expérimentation menée dans trois écoles

C’est aussi que ces écoliers sont déjà familiers du sujet, vu que leur groupe scolaire – comme ceux de Descartes/Ru-de-Montfort et Niki-de-Saint-Phalle/Petits-Cailloux – participe à une expérimentation menée depuis fin avril à Saint-Denis pour réduire les déchets à la cantine. C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’était organisée cette action de sensibilisation, dont Anne Lafalaise, directrice de la restauration, rappelle les enjeux. « Lorsque la Ville a décidé de s’attaquer au problème du gaspillage alimentaire dans les cantines, la première étape a été de réaliser un diagnostic, fait en mars 2016. » Conclusion de cette enquête, menée dans trois cantines scolaires : un tiers des denrées servies à la cantine finit à la poubelle. Un taux « ni bon ni mauvais », puisque « c’est la moyenne en restauration collective ».

« De là a été élaboré un plan d’action déployé fin avril dans trois écoles pilotes », précise Pierre Ravenel, du cabinet de conseil qui a accompagné la Ville dans cette démarche,  l’idée globale étant de mieux adapter les quantités aux besoins et à l’appétit des enfants (pour en savoir plus sur ce projet, lire par ailleurs le reportage réalisé par le JSD en mai dernier). Pour mesurer l’efficacité de ces mesures, une pesée des déchets était systématiquement effectuée en fin de repas. Si les données n’ont pas encore été exploitées et analysées, pour Anne Lafalaise c’est néanmoins une certitude, « le bilan à chaud est globalement très positif », avec une nette diminution du gaspillage. Une fois les résultats affinés, cette expérimentation devrait être progressivement généralisée à l'ensemble des écoles.

 


Pour information, la Compagnie La Petite Main jouera son spectacle La Poubelle au roi dormant à l'Aktéon Théâtre (11, rue du Général-Blaise, 75011 Paris), tous les mercredis, samedis et dimanches à 14h30 du 1er au 30 juillet et tous les jours du 26 au 30 juillet (relâche le 12 juillet). À partir de 5 ans. 45 minutes. 9 €.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur