À la une En ville

Accueil de jour de l’Amicale du Nid
/ Un refuge pour les femmes

Cette structure, créée en 2008, est réservée aux femmes avec ou sans enfant, en situation d’habitat précaire. Ici, elles peuvent prendre une douche, laver leur linge, cuisiner…
A l'accueil de jour de l'Amicale du Nid de Saint-Denis.
A l'accueil de jour de l'Amicale du Nid de Saint-Denis.

« Ici, on s’y sent bien. Et puis il y a tout, comme à la maison. » On peut y prendre une douche, laver son linge, jouer avec les enfants, préparer un repas, se poser, se reposer, prendre soin de soi. « C’est là qu’on vient aussi pour fêter l’anniversaire des enfants. »

Des usages aussi banals qu’élémentaires mais pas toujours accessibles à celles qui sont obligées de vivre à la rue, à l’hôtel ou en squat. C’est pour répondre à leurs besoins et faciliter leur quotidien que l’Amicale du Nid a ouvert en 2008 à Saint-Denis un accueil de jour réservé aux femmes avec ou sans enfant, en situation d’habitat précaire.

Un lieu refuge, comme un cocon et comme il en existe trop peu, où là aussi l’équipe fait le constat d’une saturation des dispositifs d’urgence. « On reçoit jusqu’à cinquante personnes à la fois, précise Marie Pellieux, coordinatrice. Les femmes peuvent venir le matin ou l’après-midi, sauf celles qui sont à la rue, qui peuvent rester la journée. Mais même avec ce fonctionnement par demi-journée, on refuse du monde. » Comme ce premier lundi des vacances d’hiver, où à quinze reprises, il leur a fallu dire non. « C’est d’autant plus difficile pour nous que l’on accueille un public qui a faim et que, souvent le lundi, elles n’ont rien mangé depuis le samedi midi. »

L’alimentation étant la plus grosse des demandes, l’association renforce encore son action en hiver en offrant un repas chaud chaque soir de la semaine et le samedi midi. En marge de ces services de première nécessité leur sont aussi proposées des activités ludiques, de revalorisation, des temps de partage, de convivialité et des activités éducatives. « Il n’y a aucune obligation de présence ou de participation, tout ici est à disposition. »

En 2016, 1 005 femmes, dont 641, accompagnées d’enfants (1 104 au total), ont fréquenté l’accueil de jour. Pour 652 d’entre elles c’était une première fois. « C’est + 40 % par rapport à l’année dernière », précise Marie Pellieux, bien placée pour savoir l’importance d’un accueil comme celui-ci. « Les femmes en errance, notamment lorsqu’elles ont des enfants, ne fréquentent que très peu les accueils mixtes, car elles ne sont pas à l’aise avec des profils clochardisés ou présentant des addictions. » Un public d’autant plus fragile et vulnérable que ces femmes, majoritairement migrantes, « ont connu à quasi 100% des situations de violence ».

Certaines ont fui la guerre, un mariage forcé, d’autres ont connu le viol ou l’excision. Autant de traumatismes que l’on a peine à imaginer, car sur place on n'a vu que des sourires et seulement entendu dire leur plaisir d’être ainsi « accueillies ».


Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur