À la une En ville

Conseil municipal
/ Un plan contre le réchauffement

Jeudi 31 janvier, le conseil municipal a adopté à l’unanimité le Plan climat air énergie 2018-2020 de la ville.

Ce nouveau plan, à la différence du précédent (2014-2018) qui avait permis la diminution de 11% des émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux consommations énergétiques et aux déplacements de la collectivité, ne fixe pas d’objectifs chiffrés de réduction. En revanche il définit six axes prioritaires de travail : maîtriser les consommations énergétiques, réduire l’impact des déplacements sur le climat et la qualité de l’air, optimiser les consommations de ressources, contribuer au développement des sources d’énergies renouvelables, informer et sensibiliser chacun aux enjeux climatiques et de qualité de l’air et enfin engager la diffusion d’une culture de l’adaptation aux changements climatiques.

30 actions portées par les services de la Ville doivent traduire ces objectifs. Parmi les nouveautés notables : l’établissement d’un plan de rénovation énergétique pluriannuel du patrimoine, l'améliortaion de la gestion des bio déchets dans les cantines ou la création d’un lieu ressource sur les enjeux climatiques et l’écologie.

L’effet des actions de ce nouveau plan sera apprécié en comparant les bilans d’émissions réalisés en 2014 et 2017 à celui qui sera fait cette année.
 

LIRE AUSSI : Zone à faibles émissions (ZFZ) Pas comme ça !
 

La nécessité d’augmenter les efforts

En ouverture des débats, Michel Ribay (maj.EELV non-inscrit) a rappelé le rôle majeur des collectivités dans la lutte contre le réchauffement climatique par la diminution de leurs GES. Un effort qui a pour autre avantage de préserver les capacités financières de la collectivité en faisant des économies d’énergie. Mais le maire adjoint au climat d’insister également sur la nécessité d’accélérer, car les conséquences du réchauffement climatiques sont déjà là. Pour Corentin Duprey (opp.PS), si le projet présenté se structure dans le bon sens, il est impératif de continuer la transition écologique de manière plus volontariste. L’élu d’opposition a noté un décalage entre les intentions affichées et la pratique. Et de citer en exemples : le parc automobile de la mairie trop important et pas suffisamment hybridé ni électrisé, la politique de Plaine Commune en matière de tri des déchets ou les aménagements trop minéraux de l’espace public.

Cécile Ranguin (maj.EELV), une fois n’est pas coutume,a adressé une petite pique en direction de certains membres de l’assemblée qui se défilent au moment de passer à l’acte en matière d’écologie. Citant l’exemple de la politique de réduction de la place de la voiture en ville menée par la majorité municipale. Philippe Caro (maj.FDG non-inscrit) a demandé pour sa part au conseil de montrer l’exemple en dématérialisant les nombreux documents imprimés à chaque séance. Vincent Huet (maj.REVE) a lui déploré que ce nouveau plan ne donne pas l’impression de passer à la vitesse supérieure. Le maire adjoint à la vie étudiante jugeant indispensable de ne pas attendre que les choses se mettent en place au niveau national ou international. Pour l’élu, Saint-Denis doit être en capacité d’entreprendre un certain nombre de mesures fortes dans son périmètre.

En conclusion Laurent Russier (maj.FDG) s’est dit au contraire fier que la ville de Saint-Denis soit de celles qui s’engagent dans ce combat alors qu’il ne s’agit plus d’une obligation légale. Le maire a convenu par ailleurs qu’il faut accentuer les démarches engagées afin d’atteindre une métropole zéro carbone en 2050. Et de lister un certain nombre de politiques municipales qui vont dans ce sens, comme les normes de végétalisation strictes imposées par le plan local d’urbanisme, le replantage de deux arbres pour chaque arbre arraché ou le prochain verdissement de la place Robert-de-Cotte.

Yann Lalande

Réactions

Bonjour, Ces qq lignes ne peuvent rendre compte de l'importance du sujet ni des interventions. Pour s'en faire une idée il faut faire l'effort d'écouter le débat sur ce point. Une précision : je ne suis pas (Maj.SE) soit( majorité sans étiquette) je suis écologiste, membre d'EELV et non inscrit à aucun groupe politique d'éu(e)s sein du conseil municipal. Ceux qui suivent et/ou connaissent un tant soit peu la réalité politique dionysienne n'en seront pas étonnés. La dénomination (Maj. EELV, non inscrit) est donc préférable car conforme à la réalité. Cordialement,
C'est noté M.Ribay, nous modifions immédiatement votre appartenance, Pour le reste "ces quelques lignes", font déjà pas loin de 4 000 signes. Relater l'intégralité des débats par écrit représenterait au moins 20 000 signes, un format indigeste pour n'importe quel lecteur. Cordialement Yann Lalande.
Oui c'est pour cela que je disais " Pour s'en faire une idée il faut faire l'effort d'écouter le débat sur ce point. " Je connais les contraintes de format du journalisme et le délicat équilibre qu'impose le le traitement dit "pluraliste" des opinions. Bonne journée

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur