À la une Sports

Athlétisme
/ Un marathon entre les gouttes

La seconde édition du Midi-Minuit, événement organisé par le club de Saint-Denis Émotion, s’est déroulée le mercredi 19 juin au pied du Stade de France.
La deuxième édition de l'événément Midi-Minuit s'est tenu mercredi 19 juin au pied du stade de France. © Alexandre Rabia
La deuxième édition de l'événément Midi-Minuit s'est tenu mercredi 19 juin au pied du stade de France. © Alexandre Rabia

Il s’en est fallu de peu pour que l’orage vienne gâcher la fête. Mais au terme de quinze minutes d’un déluge impressionnant, qui laissait craindre le pire, le ciel gris s’est fendu brusquement, permettant à Saint-Denis Émotion de reprendre le cours des choses, comme si de rien n’était. Dans son fief du stade annexe du Stade de France, le club d’athlétisme de la Ville a drivé, le mercredi 19 juin, la deuxième édition du Midi-Minuit.

Lancé l’an dernier pour célébrer le quinzième anniversaire de la structure, cet événement propose, comme son nom l’indique, douze heures d’athlétisme non stop. « C’est Joël Hegesippe qui avait soumis l’idée que nous avions d’ailleurs trouvée très bonne, et on s’est dit qu’on allait pérenniser ce format au fil des années, souligne le président Thierry Vernet, quelques minutes après avoir essuyé l’averse. C’est un concept inédit en France qui plaît énormément. »
 

Franc succès 

Afin de fidéliser un maximum de monde, la même formule que la première édition avait été retenue. « Si on commence à changer chaque année, ça va vite devenir du n’importe quoi… » Juste après la pause déjeuner, dix-huit entreprises – contre onze l’an dernier – se sont présentées sur la piste pour un relais par équipe mixte de cinq personnes. Ce challenge, qui lançait la journée, a rencontré un franc succès, grâce notamment au bouche-à-oreille. « Celles de l’an dernier sont revenues et elles en ont parlé autour d’elles », explique Alioune Junior Ndiaye, l’un des entraîneurs du club, qui s’est occupé de l’organisation de ce Midi-Minuit avec Kévin Sylvestre et Joël Hegesippe. « Junior et Kévin sont la relève du club. Ils sont jeunes, dynamiques et investis à fond dans notre projet, encense le président. Aujourd’hui, je fixe les objectifs et je les laisse mener le bateau. »

Après les entreprises, l’École municipale des sports a foulé la piste du stade annexe. Plus de 120 enfants ont pu découvrir des disciplines qu’ils n’ont pas l’habitude de pratiquer. Les choses sérieuses ont commencé sur les coups de 17h avec les benjamins et minimes d’Horizon 2024, les jeunes athlètes les plus performants de la région. « Le plateau était relevé avec des talents venus de Neuilly-Plaisance et des Mureaux,relève Junior. Nous avons eu une centaine de participants. » 

En début de soirée, les épreuves phares du 100 et 400 mètres ont débuté, en même temps que le concours du triple saut qui affichait une belle carte. « Nous avons misé cette année sur cette discipline car le saut est un peu la spécialité du club, continue Junior.Malheureusement, la météo qui était annoncée et les nombreuses compétitions organisées ces derniers jours ont refroidi certains athlètes. » Pour l’an prochain, le club réfléchit déjà à organiser le Midi-Minuit le week-end. « C’est sûr que si un tel événement se déroule un samedi, nous aurons beaucoup plus de monde et de ce fait plus d’athlètes de renom. »

Alexandre Rabia 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur