À la une Sports

Dispositif « Atout Sport »
/ Un coup de pouce aux premiers pas

La Ville lance « Atout Sport » un dispositif d’aide pour les jeunes dionysiens, afin d’encourager leur pratique sportive. Pour la rentrée de septembre 2019, 800 enfants et ados de 6 à 18 ans pourront voir leurs premières licences et leurs équipements payés en partie.
Atout Sport, un dispositif qui cible les familles précaires mais aussi les enfants en situation de handicap.
Atout Sport, un dispositif qui cible les familles précaires mais aussi les enfants en situation de handicap.

Chaque semaine, des milliers de petits Dionysiens se rendent dans leur club pour pratiquer leur discipline favorite. Mais tout n’est pas rose… Les saisons se suivent et se ressemblent pour certaines familles tentant de subvenir aux besoins de leurs enfants. Licences non payées ou à moitié, équipements manquants ou de mauvaise qualité, les difficultés s’accumulent. « Humainement, ce n’est pas acceptable », nous confie Bally Bagayoko, maire adjoint aux sports. De surcroît, les familles nombreuses aux revenus modestes sont confrontées à des choix drastiques. Cela se traduit souvent par l’inscription d’un seul enfant dans un club tandis que les autres s’occupent alors autrement. C’est à partir de ce constat éloquent que le conseil municipal a adopté à l’unanimité le 20 décembre « Atout Sport », une aide financière (80 000 euros au budget de la Ville) destinée aux 6-18 ans. 
 

Un soutien allant de 90 à 150 euros

« Atout Sport » est un dispositif ciblant les familles précaires mais aussi les enfants en situation de handicap. Son entrée en vigueur dès la rentrée de septembre 2019 a pour objectif de « maintenir les enfants en activité », comme l’indique Bally Bagayoko. Afin d’y être éligible, l’enfant doit être dionysien, ne pas être inscrit à l’École municipale des sports et ne pas bénéficier du « Pass Sport Loisirs » de la Caf (Caisse d’assurances familiales).

L’aide, sans condition de revenus, est de 90 euros pour les garçons et, afin d’encourager leur pratique sportive, un peu plus élevée pour les filles et les personnes en situation de handicap (100 euros). Elle se concentre essentiellement sur le paiement de la première licence sportive ou la première adhésion à un club dionysien. S’en suit une allocation comprise entre 10 et 50 euros dans une sélection d’équipements en fonction du sport pratiqué (sous réserve de produire la facture). Précisons qu’un enfant ne peut bénéficier d’Atout Sport qu’une seule fois. Sur ce point, Bally Bagayoko reconnaît pour le moment que le dispositif n’est « pas encore complet mais il reste ajustable ». 
 

« Dans le bon sens »

Sur le terrain, les éducateurs sont en première ligne face aux problèmes de paiement des cotisations, ce qui constitue un risque en termes d’assurance pour les jeunes sportifs. Pour eux, Atout Sport est donc une bonne nouvelle.  « C’est très compliqué pour les parents aux finances amoindries », affirme Karim Mazeghrane, entraîneur de la catégorie U19 au Sdus foot, avant de poursuivre que l’arrivée d’Atout Sport « va dans le bon sens ». Il souhaite enfin que le message soit « bien communiqué » aux familles parfois mal orientées sur les soutiens dont elles peuvent bénéficier. À ce sujet, des réunions seront tenues avec les clubs et les associations avant le lancement du dispositif. À l’instar d’« Atout Jeunes » lancé il y a une dizaine d’années, Atout Sport est donc attendu au tournant.

Pour bénéficier d’Atout Sport, les demandeurs auront jusqu’aux vacances de la Toussaint pour remplir un formulaire, disponible en mairie, et le faire compléter par le club, en joignant un justificatif de domicile, une attestation de quotient familial et les factures liées à l’achat de matériel sportif. Une commission ad hoc déterminera la liste des Dionysiens éligibles, le dispositif étant limité, pour la première année, à 800 jeunes.

 

Christopher Dyvrande

Réactions

Bonne initiative cela va dans le bons sens.Par contre concernant l’équipement celui ci n'est forcement le même pour un gamin qui s'oriente vers la natation et un gamin qui s'oriente vers le Tennis.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur