En ville

Un berlinois rêve au Grand Paris

Enseignant à l’Université de Berlin et au MIT de Boston, l’architecte Finn Geipel ne boudait pas son plaisir de pouvoir enfin présenter ses travaux sur le Grand Paris tranquillement (et dans un français parfait), devant un auditoire attentif, le jeudi 8 octobre, dans l’auditorium du Stade France : « Car lors de la présentation officielle, au printemps dernier, des travaux issus de la consultation internationale des architectes sur le Grand Paris, nous avions eu droit à vingt minutes pour exposer nos réflexions ! Et devant les ministres à cinq minutes, et devant le Président à trois minutes ! », rapportait-il, un peu taquin.
Et il est vrai que sur un dossier aussi technique que la métropole parisienne, il faut prendre (parfois) son temps… Notamment pour réfléchir à « la carte mentale » que chacun d’entre-nous se forge selon son expérience de la ville : « Pourquoi des gens qui habitent le 18e ou le 20e arrondissement disent qu’ils habitent à Paris, alors que des gens qui habitent à Aubervilliers ou à Pantin ne le disent pas forcément ? À part quand ils se retrouvent à l’étranger… Il s’agit d’analyser toutes ses frontières », questionne l’architecte.

« Carte mentale » et « ville légère »

S’inscrivant clairement dans le cadre « d’une métropole post-Kyoto », Finn Geipel et son équipe n’ont pas voulu établir « un catalogue de projets », mais plutôt s’atteler à trois grands défis qui attendent la métropole parisienne dans les toutes prochaines années : les intensités multiples, entre une « ville légère » et une ville compacte, les questions d’accessibilité et de mobilité, et, enfin, la nature.
Appelant à « densifier dans l’existant », l’architecte berlinois souligne que « construire en hauteur peut être efficace, mais pas dans tous les endroits. D’ailleurs les espaces en friches à Berlin ont permis à toute une industrie créative de s’y installer. L’espace urbain doit être capable d’innovations spontanées ».

« Paysages multifonctionnels »

Concernant les transports, Finn Geipel souhaiterait que la métropole parisienne passe « d’un modèle en radiales à un modèle orbital ». Dit moins abstraitement, il s’agit de construire des liaisons de banlieue à banlieue. Et de disposer de davantage de lieux rassemblant commerces et transports sur le modèle de la capitale japonaise Tokyo.
Enfin, le rapport entre la ville et la nature fut longuement explicité lors de la dernière heure : « La région parisienne dispose d’espaces naturels très forts, 1400 kilomètres de fleuves, 200 km2 de forêts, mais on ne les voit plus !, s’exclame Finn Geipel. Les grandes forêts ne sont pas utilisées par les Parisiens. Or, je crois beaucoup au concept de “paysages multifonctionnels”, c’est-à-dire lorsqu’un même espace naturel est utilisé pour plusieurs choses à la fois. Comme dans la ville, il faut éviter le zonage. » Le Berlinois a pour idée de multiplier les contacts entre la ville et ses fleuves, en construisant des ponts et des passerelles. Ce qui fait dire à un participant : « Vous nous avez présenté un Grand Paris attentionné pour ses habitants. »

Marc Endeweld

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur