À la une En ville

Centre technique municipal
/ Trois procédures de révocation engagées

Le maire, Laurent Russier, annonce au JSD la dissolution du service des fêtes dans lequel travaillait Cyril F. mis en examen pour un trafic de stupéfiants, découvert en novembre.
Le 17 novembre 2016, 500 kilos de cannabis ont été saisis par les douanes au centre technique municipal.
Le 17 novembre 2016, 500 kilos de cannabis ont été saisis par les douanes au centre technique municipal.

Après la saisie record de 500 kilos de cannabis au centre technique municipal (CTM) le 17 novembre 2016, la Ville a annoncé mardi 24 janvier 2017 la dissolution du service des fêtes et une série de mesures disciplinaires et sécuritaires. Ces décisions se basent sur le rapport préliminaire de l’enquête administrative, présenté le 10 janvier au maire. La Ville a engagé une procédure de révocation contre trois agents municipaux sur les 24 suspendus (plusieurs gardiens et l’ensemble du service des fêtes). 

« On prend des décisions fortes. On assume les dysfonctionnements et avec ces décisions, on les corrige. C’est le meilleur moyen pour ne pas jeter l’opprobre sur l’ensemble des 3 600 agents municipaux », déclare le maire Laurent Russier. Le rapport a été confié à l’ancien magistrat Jacques Fournier de Laurière, qui a débuté son enquête le 29 novembre. « Il a pu interroger toutes les personnes du CTM », assure l’édile.
La principale annonce est donc la dissolution du service des fêtes, où travaillait le fonctionnaire Cyril F. Ce dernier a réceptionné la drogue, stockée dans un poids lourd en provenance d’Espagne. Il était également porteur de 93 000 euros en liquide. Cet agent a été mis en examen pour trafic de stupéfiants. La Ville s’est portée partie civile concernant l’enquête pénale. Suite à son interpellation, une procédure de révocation a été engagée contre lui avec suspension de sa rémunération.
Dans le cadre de la saisie, un autre agent, Nourredine A., avait été arrêté par la police. Faute de charges suffisantes, il avait été placé sous le statut de témoin assisté. Néanmoins, en se basant sur l’enquête, la Ville a lancé une procédure de limogeage contre lui mais aussi contre un autre agent, pour « fautes graves ». Suspendus le temps de l’enquête, les vingt-et-un autres fonctionnaires vont pouvoir réintégrer le service municipal.

« Renforcer la sécurité »

Selon le maire, le rapport a mis en lumière deux dysfonctionnements majeurs : « une gestion insatisfaisante » du service des fêtes, et la « porosité » du CTM avec son environnement extérieur. « Il était trop facile d’y entrer ou sortir, notamment pour les visiteurs », explique Laurent Russier. Pour « renforcer la sécurité », le maire a donc décidé de supprimer les logements de fonction. Le gardiennage sera réorganisé et externalisé. « Ce sera une société extérieure qui s’en chargera », confirme-t-il. Il annonce aussi un renforcement du système de vidéosurveillance et la géolocalisation de « l’ensemble » des véhicules du CTM. Enfin, plus anecdotique, la rédaction d’un nouveau règlement intérieur, l’actuel étant « obsolète ».
Concernant le service des fêtes, l’enquête fait état de dissensions au sein de l’équipe et pointe une ambiance « d’omerta ». Face à ce problème, le maire a décidé de dissoudre ce service. « Les agents seront reclassés, assure Laurent Russier. Une plus petite équipe, dont nous choisirons les agents, sera formée. Pour les gros événements, nous ferons appel à des prestataires. » Concernant ces mesures sur le fonctionnement du CTM, elles seront « à l’ordre du jour d’un comité technique paritaire exceptionnel qui se déroulera courant mars ».
« Le rapport ne sera pas rendu public pour des raisons juridiques », précise le premier élu de la Ville, qui annonce néanmoins une « présentation de nos décisions » lors du prochain conseil municipal. Hier mardi 24 janvier, Fabienne Soulas et Florence Haye ont rencontré les salariés du CTM.

Aziz Oguz
 

Réactions

Quid de F. SOULAS ???? On ne vas pas se mentir... C'est inadmissible qu'elle soit encore Maire adjointe, qui plus est, responsable du CTM. Je reprends les mots de l'article "On prend des décisions fortes. On assume les dysfonctionnements et avec ces décisions, on les corrige". Pas suffisamment fortes.... 3 agents seulement???. 500 Kilos de cannabis plus 93000 euros plus des motos de luxes volés... Et seulement trois agents. Ridicules.
C'est décidé je quitte saint Denis des que possible! Saleté insécurité conflits d'intérêts et clientélisme s'en est trop!! Marre de payer des impôts et vivre dans une ville tous les jours de plus en plus invivable!! Promenez vous place du caquet c'est effroyable
La ville avait bien besoin de cela ?mm
Le point positif c'est que l'enquête a été confiée à une compétence morale reconnue (Jacques Fournier de Laurière). Le point négatif c'est que le rapport de ce dernier ne sera pas rendu public ! ... donc impossible de donner un avis tranché sur les décisions du Maire. Attendons de savoir ce qui se dit au prochain C.M.
Une affaire promptement ... réglée ! Comme pour la piscine. On frémit encore que la gestion de l'eau ait failli être municipalisée.
Pour la place du Caquet Rachid, vous exagérez. J'habite à proximité depuis 30 ans, je traverse cette place plusieurs fois par jour, je suis suis une femme, je suis retraitée, je ne m'y sens pas en insécurité; la saleté ne se trouve pas vraiment sur cette place mais dans des rues voisines. Les vendeurs à la sauvette ne sont pas légion et ma fois leur nombre semble contrôlé par les nombreuses interventions de la PM, bon de toutes façons cela ne me dérange pas plus que ça, je ne leur achète rien.Tout cela pour dire qu'"invivable", "effroyable" sont des qualificatifs pour le moins inappropriés.
Bonjour. Il faut également souligner l'empressement à privatiser un service publique dés qu'une difficulté sur le personnel municipal apparaît (la piscine municipale, la service des fêtes). Les chantres du service publique...??? J'ai lu que FO soutenait les agents qui devront être mutés. Il faut remettre les choses dans leurs contextes. Beaucoup de gens savaient pour le CTM, donc c'est les employés de bases qui devront payés. Quid de la hiérarchie du CTM (et j'insiste sur F. SOULAS). Ils ne peuvent s'en prendre qu'a eux même, ils avaient de logement de fonction, une paie qui rentre tous les mois. Un luxe de ne pas payer son loyer. Bah non, ils en veulent toujours plus. FO si la base paie c'est que la tête vous a lâché. Il est peut être temps de les lâcher aussi et de faire tomber des têtes. Je le répète, si 500 kg ont été saisi... combien sont passé par le CTM avec toutes les complicités implicites à ce genre de trafic. Quand aux élus, ils doivent rendre publique ce rapport parce qu'il concerne un équipement publique. Pour la transparence de vie publique... Mais bon, doit-on encore expliquer ce concept à nos élus (Dédicace à S. PEU dont on attends toujours la déclaration d'impôts).
@laloue merci lol ce pseudo "Rachid" est un fake détectable de si loin !
@laloue, vous disposez d'un patrimoine chance qu'il faut exploiter. Pendant, 30 ans vous n'avez ni été victime d'une agression, ni assisté à l'agression d'autres personnes (je pense aux asiatiques. J'ai vu des touristes dépouillés totalement y compris de leurs valises. Maintenant, comme beaucoup de citoyens je regrette que le rapport des dysfonctionnements ne soit pas rendu public, c'est notre ville, nous avons le droit à la transparence et à la vérité. Comme d'autres, je suis surprise que l'adjointe ne démissionne pas. Elle ne devait pas se rendre souvent dans ce CTM. Les logements de fonction ne seront plus attribués, mais que vont devenir ces appartements ? L'externalisation est LA solution aux problèmes rencontrés par cette municipalité. Nous ne sommes jamais informés des coûts supplémentaires engendrés par ces décisions. Ce serait le minimum d'avoir : la gestion du CTM revenait à la ville X €, l'externalisation nous coutera Y €. Les élus décident et nous payons. Le marché est bien mal géré, vous allez en externaliser la gestion ? Enfin, c'est fait en partie puisque nous payons une société pour poser et déposer les très onéreux barnums. La gestion de cette ville est désespérante..