En ville

Théâtre forum : des parents rejouent leurs rôles

Dans les locaux de Rencontres 93, les parents en difficulté avec leurs rejetons peuvent trouver un espace d’expression, d’écoute et de solution.
Dans les locaux de Rencontres 93, l’atelier pour parents est animé deux fois par mois par la metteure en scène et conteuse Clara Guenoun (en orange)
Dans les locaux de Rencontres 93, l’atelier pour parents est animé deux fois par mois par la metteure en scène et conteuse Clara Guenoun (en orange)


Depuis le début octobre, l’association Rencontre 93 s’est lancée avec la Maison des parents dans un projet inédit, à contrecourant d’un penchant ordinaire au « chacun pour soi, à chacun ses soucis ». Dans les locaux de cette association de protection de l’enfance, l’atelier est animé deux fois par mois pour des adultes, par Clara Guenoun. Metteure en scène et conteuse, elle conduit ces séances avec chaleur, humour, et selon des techniques éprouvées pour établir le contact, créer la confiance. Et ainsi lier en un groupe ces inconnus qui ont au moins en commun de vouloir alléger ici leur fardeau. Rien de très facile. Pour aider ceux qui y sont prêts, Clara Guenoun a recours à un outil qu’elle expérimente depuis des années, avec la compagnie NAJE : le théâtre forum.


Ce samedi là donc, c’est un couple de parents, minés par les violentes crises de nerf de leurs triplées, des fillettes de 6 ans. Le rôle de la gamine en crise est tenu par la mère. « On n’est pas au théâtre, on est là pour créer de la solidarité. Qu’est-ce que je fais si ça m’arrive ? », lance Clara Guenoun. Quatre personnes interviendront tour à tour pour rejouer la scène et y tester leur solution. Après cet exercice éprouvant, le moment est venu du baume au cœur, sur les doux accords d’une guitare sèche. Raconter un épisode, un fait, dont on est fier. Pas facile non plus. Ils ne seront que cinq ou six à s’y lancer.


Mais l’atelier a aussi une autre ambition, a priori hors de portée quand la vie se fait trop difficile : « Le travail de l’imaginaire, j’ai envie de les y aider avec le conte », insiste Clara Guenoun qui entraîne le groupe avec des histoires que chacun alimente tour à tour. « On en choisira une qu’on décidera d’offrir au public », signale-t-elle. Ce devrait être le 9 février, au terme des douze séances qui feront aussi l’objet d’un livre signé par deux auteurs, l’anthropologue Éric Chauvier et la plasticienne Saraswati Gramich. En mai dernier, ils avaient déjà publié ensemble un recueil de textes co-écrits par des adolescents pris en charge par Rencontre 93, établissement dionysien de l’Avvej (1). C’était grâce au programme Écrivains en Seine-Saint-Denis, qui soutient encore cette initiative.


Comme la plasticienne, Éric Chauvier participe à l’atelier. « J’en suis un acteur avec les autres. Je suis toujours impliqué dans mes enquêtes. On parle toujours de groupes, les jeunes, les défavorisés, etc. Pour moi, ce sont des personnes riches de leur histoire singulière », explique-t-il. Ces jeunes décrocheurs scolaires de Rencontre 93, la conteuse Clara Guenoun les connaît bien aussi puisqu’elle intervient auprès d’eux depuis trois ans. C’est ainsi que Michèle Matthis, animatrice socio-éducative dans cette institution, l’avait sollicitée en vue de cet atelier pour des adultes qu’elle accueille aujourd’hui avec grande attention. Pendant la séance, « deux assistantes maternelles rémunérées par la Maison des parents gardent les enfants, souligne-t-elle. Et un repas à notre self est proposé à la suite pour rester ensemble un petit moment. »


Marylène Lenfant


Ateliers vendredi de 13h30 à 16h, samedi de 10h à 12h30 à Rencontres 93 (49, bd Marcel-Sembat). Tél. : 01 48 13 12 20. Mail : atelierparents.rencontre93@avvej.asso.fr

(1) Association vers la vie pour l’éducation des jeunes.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur