En ville

Textile
/ Tekyn produira bientôt 3 millions de masques par mois à Saint-Denis

Tekyn, start-up française du textile, s’agrandit et déménage ses lignes de production de La Courneuve à Saint-Denis. Ce spécialiste de la production à la demande, annonce être en capacité de fabriquer, à compter de juin, trois millions de masques lavables par mois.
Les masques produits par Tekyn sont en fil recyclé
Les masques produits par Tekyn sont en fil recyclé

Au 12 rue de la Montjoie à la Plaine, les lignes de production sont en cours d’installation. Au final elles seront dix contre deux actuellement sur le site de Tekyn à La Courneuve. Cette « start-up de la fashion-tech », comme elle se présente, sera aussi moins à l’étroit. Elle disposera de 1 000 m2 dans les anciens studios d’AB production contre 300 m2 dans la zone d’activité du Rateau. D’ici fin mai 700 000 masques devraient déjà avoir été produits à Saint-Denis contre 80 000 unités mensuelles actuellement. 

Tekyn annonce même être en mesure d’en sortir trois millions par mois à compter de juin. Une prouesse rendue possible par l’innovation technique. Tekyn, créée en octobre 2017, ne confectionne pas à proprement parler mais découpe et prépare des kits de tissu prêts à être montés par des ateliers de confection. Pour la production de masques, son partenaire, Les Tissages de Charlieu, a mis au point un tissu spécial, en fil recyclé, dans lequel les patrons des masques sont directement imprimés et prêt à être découpés. Grâce à la découpe laser opérée par Tekyn, les bords sont cautérisés et les masques résistent à 30 lavages contre 10. Les tissages de Charlieu se chargent ensuite de leur commercialisation auprès de l’Etat, des collectivités et des entreprises.

L'industrie de retour en version 2.0

Si la fabrication de masques répond à l’impératif du moment, Tekyn voit plus loin et déclare chercher à « développer des technologies robotiques et digitales pour un effort massif et pérenne de la production textile à la demande en Europe. » Au-delà de l’intérêt économique, le but est d’avoir un impact écologique majeur en réduisant notamment les invendus dans la filière textile. Les perspectives semblent bonne, puisqu’en s’installant à Saint-Denis Tekyn va faire passer ses effectifs de 30 à 70 salariés. Une sorte d'avant-goût d’un « monde d’après » différent, autour de productions relocalisées, que beaucoup appellent de leurs vœux.

En attendant pour la Plaine, cette implantation signe le retour, certes modeste, mais inattendu, d’une des activités industrielles, certes revisitée, mais des plus traditionnelles. Des années après s’être substitué aux usines, l’audiovisuel leur cède à nouveau à la place.

Yann Lalande

LIRE AUSSI / Economie sociale et solidaire : masque artisanal à la chaîne

Réactions

Les masques des Tissages de Charlieu/Tekyn possèdent un tissu multicouche d'une épaisseur de 5 à 6 mm. Ces masques semblent avoir un bon pouvoir de filtration. Sur son budget annuel de 350 millions d'euros l'EPT Plaine Commune pourrait peut-être consacrer un million à l'achat de masques Charlieu/Tekyn pour les 440000 habitants des neuf villes de l'agglomération (plutôt que de dépenser de l'argent dans des voyages d'études à l'autre bout de la planète).
@Camille. C'est la grande déception à plaine commune. Plus de voyages inutiles, de réunions ou colloque avec des pseudo universitaires qui veulent faire de Saint Denis des territoires apprenants... Les avions cloués au sol, les rassemblement terminés. Il est désormais temps de revenir à l'essentiel. Sécurité, propreté, hygiène... Et pas d'envoler lyrique à la Braouezec qui disait que de l'extrême misère naîtrait un nouvel ordre social. Fini la politique politicienne à montrer sa tête sur les réseaux sociaux ou à la télé. Il faut agir pour les habitants.
étant artiste , plasticien au bateau lavoir je me disais qu'avec un procédé numérique il serait peut être possible de faire passer divers slogans , pub , prénom , revendications , citations , poèmes , etc , ainsi personnaliser , cet objet protecteur mais aussi baìllon serait peut être moins lourd a porter tout en étant source d'inspirations , d'échanges , questionnements , égayant pour le moins l'avenir pesant a venir !
J'aime bien l'idée de Patrick Brillant. Si l'on doit se baillonner autant le faire intelligemment en personnalisant cet objet de protection. Quelques slogans qui me plairaient : "du fric pour l'hopital, pas pour le capital" (un peu long) "la santé n'a pas de prix" - "L'Humain d'abord" - "augmentation du SMIC de 20%" "rétablissons l'ISF" ... etc. J'espère que TEKYN fera d'autres modèles que celui de la photo : rose layette et tissu qui ressemble à un torchon !!
Que deviennent les 140000 masques commandés "récemment" par le maire ? Une rumeur prétend qu'ils ne seraient "distribués" que FIN mai !! Aujourd'hui déconfinés mais sans possibilité de prendre les transports en commun, ne s'agit-il pas là d'une entrave à la liberté de travailler ?
J'aime bien l'idée de Patrick Brillant. Si l'on doit se baillonner autant le faire intelligemment en personnalisant cet objet de protection. Quelques slogans qui me plairaient : "du fric pour l'hopital, pas pour le capital" (un peu long) "la santé n'a pas de prix" - "L'Humain d'abord" - "augmentation du SMIC de 20%" "rétablissons l'ISF" ... etc. J'espère que TEKYN fera d'autres modèles que celui de la photo : rose layette et tissu qui ressemble à un torchon !!
@Georges, nous attendons les dernières informations de la municipalité aujourd'hui à ce propos et nous ne manquerons pas de vous tenir informé. Cordialement Yann Lalande

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur