À la une En ville

Pleyel
/ Souffler le chaud… et le froid

Le Syndicat mixte des réseaux d’énergie calorifique (Smirec) envisage d’étendre son réseau de chaleur au quartier Pleyel. Et pour la première fois l’idée est aussi de produire du froid.
Vue du futur village olympique
Vue du futur village olympique

Si les vagues de chaleur estivales sont désormais derrière nous, elles ont marqué les esprits. La question de l’adaptation de la métropole parisienne au réchauffement climatique se pose et les réponses apportées seront sous le regard du monde entier en août 2024 quand le village olympique (Saint-Denis, Saint-Ouen, L’Île-Saint-Denis) accueillera 12 000 athlètes venus des cinq continents.

Alors pour éviter que chaque délégation ne vienne avec son propre système de climatisation énergivore, le Smirec et son délégataire Plaine Commune énergie réfléchissent à des solutions pérennes qui pourront bénéficier plus largement aux habitants et salariés du futur quartier Pleyel. 

LIRE AUSSI : Jeux olympiques et paralympiques : village départ
 

Des thermo-frigo-pompes

 « La Société de livraison des ouvrages olympiques [Solideo] nous a demandé de mener des études pour développer le réseau de chaleur sur la partie du village olympique située à Saint-Denis et SaintOuen, explique-t-on au Smirec. Nous travaillions déjà depuis deux ans à un maillage plus large sur le quartier Pleyel dont seulement quelques bâtiments sont aujourd’hui raccordés [le technicentre SNCF du Landy vient d’être raccordé].

Le périmètre comprendrait la tour Pleyel et la nouvelle ZAC Pleyel dont le quartier des Lumières Pleyel. L’idée est de mutualiser les moyens de distribution et de production à une échelle plus large et de répondre aux besoins de chaleur mais aussi de rafraîchissement. Sur ce dernier point nous pensions nous concentrer sur les immeubles de bureau mais les derniers épisodes de canicule nous amènent à vouloir laisser la possibilité de rafraîchir les logements. »

Si rien n’est encore contractualisé, le projet est bien avancé. Des thermo-frigo-pompes, fonctionnant sur le principe de la pompe à chaleur et nécessitant des forages de moyenne profondeur (une centaine de mètres), seraient installées et raccordées au réseau principal pour l’appoint et le secours. Si tout se déroule comme prévu, les travaux pourraient débuter dès 2020. Certaines questions restent à trancher à ce stade.

« Rafraîchir coûte plus cher que chauffer et nous n’avons pas encore de modèle tarifaire pour les logements à la différence des bureaux, souligne le Syndicat des réseaux d’énergie calorifique. Dans tous les cas, l’idée est que le tarif de la chaleur n’augmente pas pour nos usagers et que le froid ne soit pas réservé aux plus riches. » Une ambition qui pourrait bientôt devenir un leitmotiv les prochains étés.

Yann Lalande

Réactions

Pourquoi pas produire immeubles avec des zones d'ombre, anticiper l'orientation des immeubles, créer des couloirs de vents, et surtout des arbres pour générer de la fraîcheur?? Vu la reconversion prévu (HLM), est ce que les futures habitants auront les moyens de payer cette clim? Auront ils les moyens de payer le loyer?? Un mot Michel Ribay sur les éffets néfastes de la clim???
@Azzedine, il n'a jamais été fait état de climatisation dans cet article mais de Thermo-frigo-pompe qui fonctionnent sur le principe de la pompe à chaleur nettement moins gourmand en énergie électrique qu'un climatiseur. Ici n'est pas le lieu de vous expliquer le principe de la pompe à chaleur mais vous trouverez sans peine de la documentation sur le sujet et verrez que ça n'a vraiment rien à voir avec la climatisation. Cordialement Yann Lalande.
Bonjour. @Yann. Lalande. Si vous voulez être pointilleux, pas de souci. Thermopompe ou climatisation, la vraie question est question est le financement vu la destination (HLM) du village olympique en accueillant une population "populaire" pour reprendre la novelangue municipale. C'est toujours le cas avec les élus de cette ville et des technocrates en général, agir sans penser aux conséquences. Et ce sont toujours les habitants qui doivent payer l'incurie et la folie des grandeurs d'élus en mal de reconnaissance.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur