Portrait

Sophie Marin-Degor La voie du chant

À mille lieues de l’image de diva trop souvent véhiculée, Sophie Marin-Degor mène sa carrière lyrique avec talent, travail et opiniâtreté. Ce qui fait d’elle aujourd’hui l’une des sopranos françaises les plus demandées. Dionysienne depuis 1991, elle est la soliste du Stabat mater de Poulenc donné dans la basilique pour le Festival de Saint-Denis. Elle en est très heureuse, mais ce n’est pas une nouveauté pour elle : « La première fois que j’ai chanté à Saint-Denis, c’était avec Seiji Ozawa dans la 8e symphonie de Mahler. J’avais 12 ans et je faisais partie de la Maîtrise de Radio France ! » Et elle est revenue depuis, à plusieurs reprises, chanter pour le Festival.

Fille du comédien et compositeur Jacques Degor, elle baigne dans la musique dès son enfance. « C’est lui qui m’a mis le pied à l’étrier. Ce fut ma première rencontre artistique… » Dès 7 ans elle chante, à 9 ans elle intègre la Maîtrise de Radio France, deux ans plus tard devient soliste et touche ses premiers cachets dans la foulée. À 16 ans, elle quitte la Maîtrise et se dirige vers le théâtre, la danse, les claquettes… Elle rêve alors de monter des comédies musicales. Entretemps, la vie ne l’a pas épargnée : elle perd une sœur aînée, puis son père. « La musique m’a permis d’être joyeuse, malgré tout. » Une ombre de tristesse effleure son regard, vite dissipée. Elle raconte sa vie d’artiste, ses deux ans à la Comédie française, où l’opéra vient la chercher pour chanter avec Marilyn Horne dans l’Orphée de Gluck au Théâtre des Champs-Élysées. Dès lors ce sera une succession de rôles d’abord dans des opéras baroques, puis dans la musique française des XIXe et XXe siècles, dans laquelle elle se sent particulièrement épanouie.

Une vingtaine de CD jalonnent sa carrière dont plusieurs avec l’ensemble qu’elle a fondé, Les Demoiselles de…, « pour avoir quelque chose à moi ». Car Sophie Marin-Degor est exigeante, et n’aime rien tant que le travail et faire des découvertes. Elle exhibe des œuvres peu connues, se nourrit de rencontres : des chefs comme Riccardo Mutti, « impressionnant », William Christie, « perfectionniste », des metteurs en scène comme Olivier Py, Laurent Pally… « En fait, le plus important, ce sont des rencontres avec des équipes, des chanteurs, des musiciens. »

Si elle regrette qu’« aujourd’hui on répète beaucoup moins qu’avant », elle lance dans la foulée et avec un grand sourire : « Je me régale ! » Même si ce métier de chanteuse est ô combien difficile. « La voix, c’est un instrument à l’intérieur de soi. N’importe quel événement a une influence sur les cordes vocales, surtout chez une femme. » Le travail est quotidien, « comme pour un sportif de haut niveau. C’est une vie merveilleuse mais stressante, qui demande des sacrifices. Rien n’est jamais acquis, j’ai l’impression que c’est un éternel recommencement… Mais quel bonheur quand on cherche et qu’on trouve, quelle émotion alors ! » Sophie Marin-Degor construit son équilibre, avec simplicité. Elle se lève, il est temps d’aller chercher sa petite Alice à l’école…

Benoît Lagarrigue

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur