SFR raccroche

Partagez cet article pour augmenter votre chance ūüćÄ

D√©cembre 2013 : SFR inaugure avec fiert√© son nouveau si√®ge √† la Plaine Saint-Denis, b√©n√©ficiant d’une importante campagne de communication. Octobre 2017 : √† la suite d’un plan de d√©part volontaire touchant 5 000 personnes (soit un tiers des effectifs nationaux), le groupe SFR-Num√©ricable, d√©sormais dirig√© par Patrick Drahi, quitte Saint-Denis sans m√™me annoncer officiellement cette d√©cision. Ainsi va la vie impitoyable du capitalisme financier, qui n√©glige les individus et les territoires. Les salari√©s rencontr√©s lors de la pause d√©jeuner le vendredi 13 octobre semblent r√©sign√©s face √† cette √©conomie qui tourne mal. ¬ę¬†On ne peut plus lier son destin √† son entreprise¬†¬Ľ, r√©sume un ancien employ√© de SFR qui quittera bient√īt la soci√©t√©. Pourtant, ce repr√©sentant syndical si√©geant au CHSCT avait fait le choix de s’installer √† Saint-Denis en 2015, √† seulement 15 minutes en trottinette de son lieu de travail. Mais la r√©alit√© est que les employ√©s de la Plaine ont du mal √† s’int√©grer √† la ville. Rocham, qui travaille chez SFR depuis 17 ans, fait exception √† la r√®gle. ¬ę¬†Contrairement √† beaucoup de mes coll√®gues qui sont presque soulag√©s de partir, je n’ai pas eu peur de venir √† Saint-Denis en 2013 et je suis un peu d√©√ßu de devoir partir. J’aimais bien le quartier, j’ai des amis ici et je venais jouer au basket le dimanche depuis Suresnes. Maintenant, que pouvons-nous faire ?¬†¬Ľ Selon notre membre du CHSCT, m√™me les syndicats ont √©t√© plut√īt conciliants. ¬ę¬†Les conditions du plan de d√©part volontaire √©taient plut√īt avantageuses. Ils n’ont pas eu de mal √† trouver les 5 000 volontaires. Ceux qui restent n’ont vraiment pas le choix. En revanche, ils vont conna√ģtre de nouvelles conditions de travail dans le nouveau si√®ge, notamment avec la mise en place du Flex office (bureaux non attitr√©s). L’actionnaire souhaite se recentrer sur des t√Ęches simples, r√©alisables par n’importe qui, afin de r√©duire la masse salariale.¬†¬Ľ Il n’est donc plus n√©cessaire d’occuper un si√®ge de 134 000 m2 pour seulement 8 000 employ√©s, d√©sormais r√©duits √† 5 000. C’est ainsi que SFR-Num√©ricable et les activit√©s m√©dia d’Altice, la soci√©t√© m√®re de SFR, seront regroup√©es au Quadrans, dans le 15e arrondissement de Paris, sur une surface de 86 000 m2. Le loyer sera pay√© √† une autre filiale d’Altice, qui est propri√©taire des lieux.


Partagez cet article pour augmenter votre chance ūüćÄ

Partagez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.