Cultures

Sandwich ou café et écrivain au dessert dans les médiathèques

Lectures sandwiches à Don Quichotte, Café lecture à la médiathèque centrale… Deux appellations pour un même principe : amener les habitants et les salariés de Saint-Denis à lire. Et, cerise sur le gâteau, rencontrer un écrivain. Première dégustation avec Camille Bordas, auteur de Les treize desserts.

L’an dernier, la médiathèque Don Quichotte, à la Plaine, avait mis en place un comité de lecture qui se déroulait une fois par semaine le midi, d’où son appellation de Lectures sandwiches. Avec succès puisque cette initiative, non seulement sera reconduite, mais élargie à la médiathèque centrale, avec des modalités quelque peu différentes puisqu’il s’agira-là d’un Café lecture. Mais ce qui réunit ces séances où l’on parle avec passion de livres lus ou à lire, c’est toujours l’ouverture aux habitants et aux salariés qui le souhaitent. Les Lectures sandwiches de Don Quichotte seront animées le vendredi de midi à 13 h 30 à partir 16 octobre par Régis Conche et Émilie Canaple, alors que le Café lecture de la médiathèque centrale sera encadré par Isabelle Piètremont, Nathalie Harrel et Chrystelle Devrese le samedi de 10 h 30 à 12 h, à partir du 24 octobre.

La part autobiographique est importante

Et, pour lancer ces deux comités de lectures, quoi de mieux que de rencontrer un écrivain ? Ce sera le cas, samedi 10 octobre à 16 h à la médiathèque centrale, avec la venue de Camille Bordas, jeune auteure du roman Les treize desserts, publié aux éditions Joëlle Losfeld. « C’est un premier roman, bien dans l’esprit de ces comités qui se proposent de faire découvrir de jeunes auteurs », annoncent en chœur Nathalie Harrel et Isabelle Piètremont. À 22 ans, Camille Bordas a écrit un roman où la part autobiographique est importante, en situant cependant ses personnages, adolescents puis jeunes adultes, dans les années 80. « J’ai déplacé cette histoire dans le temps, car je voulais qu’il ne soit pas improbable que mon héroïne attende une lettre durant des mois. En fait, je ne voulais pas m’encombrer avec les technologies modernes, mails, SMS, etc. », dit-elle.

Inès à 16 ans monte à Paris

Inès, fille de militant espagnol dont elle sait finalement peu de choses, se retrouve orpheline à 16 ans, doit quitter l’Arles de son enfance (et ces treize desserts, coutume provençale de la Saint-Sylvestre) pour « monter » à Paris chez son frère, Pablo. Débute alors une éducation sentimentale, humaine, individuelle, qui la mènera en Espagne, au Mexique, à New York…
D’une écriture rapide et efficace, Camille Bordas nous raconte le présent d’Inès (le sien ?) en forme de quête de soi, où le passé, connu ou supposé (le sien ?), tient une place primordiale. Aujourd’hui étudiante en histoire de l’art, elle a commencé l’écriture de son deuxième roman, « quelque chose de très différent », confie-t-elle, en se réjouissant de venir à Saint-Denis à la rencontre de ses lecteurs.

Benoît Lagarrigue

Médiathèque centrale 4, place de la Légion-d’honneur. Tél. : 01 49 33 92 40. Médiathèque Don Quichotte, 120, avenue du Président-Wilson. Tél. : 01 49 98 15 90.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur