À la une En ville

Restriction de circulation
/ Saint-Denis va intégrer la ZFE

L'état d'urgence climatique et écologique à Saint-Denis a également été déclaré lors du conseil municipal du 23 juillet.
(c) Yann Mambert
(c) Yann Mambert

Mathieu Hanotin souhaitait "prendre des actes" concrets pour la première séance de conseil municipal de sa nouvelle équipe jeudi 23 juillet. Le maire a annoncé le dépôt imminent d'un arrêté pour intégrer Saint-Denis à la Zone à faibles émissions (ZFE) mise en place par la Métropole du Grand Paris (MGP) en juillet 2019. Créé pour réduire la pollution de l'air, le dispositif, déja entré en vigeur en région parisienne, vise à réduire, voire interdire, la circulation des véhicules les plus polluants dans un périmètre pour l'instant délimité autour de Paris par l'A86.

Jusqu'en janvier 2021, seuls sont interdits en semaine (entre 8h et 20h) les véhicules classés Crit'air 5 et ceux non classé (motorisation diesel avant 2001 et essence avant 1997). Il est aussi prévu qu'en janvier prochain, la Métropole s'aligne sur la réglementation parisienne et interdise la circulation des véhicules à vignette Crit'air 4, roulant avec un moteur diesel antérieur à 2006. La mise en place de la vidéo verbalisation (avec une amende de 68 euros et de 135 euros pour les cars et les poids lourds) est également prévue pour fin 2021.

À lire aussi : Question de la semaine, faut-il intégrer la ZFE?

"Nous avons perdu deux ans dans cette affaire", regrette Mathieu Hanotin. La maire sortant Laurent Russier avait en effet refusé d'intégrer la ZFE en juillet 2019 arguant que l'écologie ne devait pas "être punitive". "Il faut être plus incitateur en direction des plus fragiles. Là dans une métropole déjà très inégalitaire, on est entrain de créer des citoyens de seconde zone qui ne pourront plus prendre leur voiture, faute d'avoir les moyens d'en changer", avait déclaré Laurent Russier dans une interview en novembre 2018. "Nous avons besoin de reussir cette mise en place, a déclaré le désormais élu municipal d'opposition (PCF). Mais il faut que l'on soit en capacité d'aider les plus fragiles. Il n'y aurait rien de pire que de faire le constat dans quelques années que ça n'a été qu'un affichage sans résultats probants".

Entrée en vigueur début 2021

"L'intégration à la ZFE n'est qu'un élément dans une stratégie globale", a déclaré Mathieu Hanotin qui souhaite s'aligner au calendrier de la Métropole. L'entrée en vigueur de la ville à la ZFE devrait se faire en janvier 2021 et concernerait alors les véhicules Crit'air 5 et 4 dans "l'ensemble du territoire de la ville". "Nous avons décidé d'aligner notre calendrier à celui de la métropole, a déclaré Laurent Monnet, 10ème adjoint à la trnaformation écologique, à la nature en ville et à la démocratie alimentaire. Ce qui permet également de bénéficier soutien de la MGP dans les différentes étapes de mises en oeuvre avec notamment des subventions à la signalisation." L'entrée en vigueur à la ZFE interviendra après consultation, à l'automne, des parties prenantes sur deux mois (collectivités voisines et IDF mobilités notamment) ainsi qu'après une consultation du pulic sur trois mois.

"La période d'un an et demi avant la mise en place des verbalisations doit permettre aux Dionysiens de s'y préparer et nous allons les aider", a déclaré Laurent Monnet. "Ce sont des changements difficiles mais nécéssaires, a pour sa part déclaré Mathieu Hanotin. Il y a toute une stratégie d'accompagnement à construire et, disons le, notre objectif final est la diminution du nombre de voiture en ville". 

Etat d'urgence climatique déclaré

"Nous devons collectivement changer de perspective", a déclaré l'édile convaincu que la thématique de la santé environnementale va "s'imposer dans tous les agendas à venir".  Après un vote à l'unanimité, la ville de Saint-Denis a alors déclaré jeudi 23 juillet l'état d'urgence climatique et écologique et s'engage à atteindre la neutralité carbone de ses activités dès que possible et dans tous les cas avant 2050.

La municipalité s'engage également dès l'automne prochain à "associer les Dionysiens dans l'élaboration d'un plan d'actions ambitieux de lutte locale contre le changement climatique au travers de la création d'un atelier citoyen". Cette initiative, basée sur la convention citoyenne pour le climat mise en place par le gouvernement, sera détaillée à l'automne prochain et doit pour Kader Chibane, élu d'opposition "être suivi d'actes". "Nous devons opérer des changements structurels et systémique profonds et votre mandat est le dernier pour le climat. Nous veilleront à ce que les enjeux de biodiversité, de neutralité carbone, et les objectifs d'efficacité énergétique soient atteints, a déclaré Sophie Rigard élue d'opposition qui n'a pas manqué de saluer la décision. Nous ferons les alertes nécéssaires lorsque nous considérons que vos précaunisations manquent la cible."

Olivia Kouassi

Réactions

Tant sur la ZFE que sur la question de la déclaration de l'urgence climatique, l'article du JSD laisse penser qu'il n' y a eu que quatre interventions de la gent masculine. N'avez-vous pas remarqué que sur ces sujets une conseillère municipale est intervenu tant sur le fond que sur la méthode ? ZFE, Urgence climatique, un débat d'hommes ? Les femmes invisibles ? Désolant !
c'est tout a fait bien mais effectivement il faut penser aux habitants qui ont des anciennes voitures et qui ne peuvent en changer. S'aligner sur Paris ok mais pour le reste aussi.
Oui Sophie RIGARD est intervenue à 2 reprises... mais nous n'avons rien compris tant sa diction est difficile, elle lit des pensum trop longs...Nous décrochons rapidement ! Lui dire qu'elle apprenne à parler en public ! merci
C’est une bonne décision, il me semble. Il conviendrait d’intégrer à cette interdiction « de-rouler-très-polluant » , l’interdiction, avec sanction forte en cas de non respect, les stationnements très prolongés de véhicule moteur allumé, notamment dans des zones piétonnes interdites aux voitures (ex Pierre de Montreuil, rue de Strasbourg,..). au motif que ces conducteurs écoutent de la musique, qu’ils réchauffent leurs véhicules quand il fait froid... ou qu’ils attendent « quelqu’un » !. Quand on passe à côté de leur véhicule, on est pris d’étouffements tellement l’air est sur-saturé de diesel. Et quand on leur demande « gentiment » d’éteindre leur moteur pour cause de pollution et de gaspillage de matière polluante », certains vous envoient des bordées d’injures et sont très agressifs ! Et ils ne comprennent pas non plus qu’ils seront eux aussi des victimes potentielles de leur pollution ! Je crois qu’il est indispensable d’être rigoureux sur le respect du code de la route et des comportements citoyens. On voit où la ville a été conduite avec des raisonnements tels que ceux de l’ancienne majorité. Même si, sur le fond, cela partait d’un postulat sociologique juste « de ne pas rajouter de la sanction à la misère sociale ».. ils n’ont pas mis en place d’alternative capable d’endiguer les incivismes, les incivilités, les comportements hors la loi,.. etc. Au contraire, cette attitude « compassionnelle » de la Ville à renforcer l’impunité, le sentiment de toute puissance des auteurs d’actes délinquants. Il en est de même pour les dépôts d’ordures sauvages, les crachats permanents sur l’espace public, etc...
C'est sur que c'était l'annonce la plus urgente, alors que par exemple de nombreux commerces ne rouvriront pas, et l'insécurité explose en raison du covid. Mais c'est prioritaire de gacher le vie de nombreux habitants en nous rajoutant une petite punition supplémentaire!
Bonjour Mr Delalande Alors encore une fois je suis censurée. J’ai posté un commentaire sur le sujet de l’écologie au sens large, jeudi ou vendredi. Que contient-il qui ne puisse être publiable ? Merci de votre réponse.
Quand la clique PCF,LFI, EELV dit : l'écologie ne devait pas "être punitive". "Il faut être plus incitateur en direction des plus fragiles '''. ha ha ha bah l'humain d'abord non ? donc un Kader Chibane d'EELV avec son 4X4 c'est cohérent ? Donc à cause des gens négligents, qui n'en on rien à foutre de tout et des autres, nature comprise et qui n'entretiennent pas du tout leurs bagnoles fumantes... Tuer devient un Droit ? Polluer les autres, un art de vivre ? Comme à la Gare où le Parvis est encore une Usine à rejet de CO2 avec la viande et les barbecues en plus d'être un sombre marché qui s'engraisse de la Contrefaçon qui finance entre autre le Terrorisme et exploite des êtres Humains pour la fabrication de ces merdes !!! Oui au Vélo et aux piétons, retour aux Droit de respirer et du respect de la Nature... la pollution de l'air est un fleau ! dire que ces partis s'auto-proclament progressistes !! non mais Allô ? Que la Justice s'applique pour tous sans exception donc à ces passe-Droits pour polluer !! comme le pré-fabriqué Boukané avec son smog quotidien ! c'est scandaleux de subir ces magouilles administratives !! //www.selfgarage.org/garages-par-departement/liste-garage-Seine-Saint-Denis.html OUI à la ZFE !! nous avons déjà du retard. https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/vie-pollution-air-fleau-reduit-plus-esperance-vie-monde-63256/
C'est scandaleux! Avec nos rouge-verdâtre de Saint-DéDé en grand les véhicules diesels auraient pu polluer sans entrave. Rendez-nous nos Paillard, Braouzec et consorts et que vertueux encore au conseil municipal protestent contre cette décision prise à l'encontre du prolétariat!

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur