En ville

Maison de l’écologie
/ Réparer son vélo en solo

Rendez-vous cycliques à la nouvelle Maison de l’écologie, les ateliers de réparation de vélo permettent aux adeptes de la petite reine de devenir autonomes dans l’entretien de leur deux-roues.
Samedi 2é février, Hervé Gatignol est venu partager à la Maison de l'écologie ses compétences en réparation de vélo. © Marine Delatouche
Samedi 2é février, Hervé Gatignol est venu partager à la Maison de l'écologie ses compétences en réparation de vélo. © Marine Delatouche

« Hervé Gatignol passe du temps sur chaque vélo », prévient Lisa Le Levier, coordinatrice de projets à la Maison de l’écologie. Une aubaine quand on se présente à l’atelier de ce samedi 22 février avec un vélo quelque peu mal-en-point et que les participants ne se bousculent pas. Depuis son inauguration en décembre 2019, la Maison de l’écologie propose des rendez-vous hebdomadaires gratuits et ouverts à tous autour du recyclage et de la consommation. « On a proposé un spectacle avec deux clowns, l’un consommateur, l’autre respectueux de l’environnement. Trente-cinq personnes sont venues », souligne Lisa Le Levier. Pour la troisième fois, le bricoleur invétéré Hervé Gatignol vient y partager ses compétences pour rendre les cyclistes autonomes dans l’entretien de leur moyen de transport.

LIRE AUSSI / Porte de Paris/Carrefour Pleyel : la nouvelle piste cyclable réjouit

« Certains le sont déjà. Ils viennent réparer leur vélo et repartent. D’autres pensent ne pas pouvoir le faire. Je les laisse essayer et je fais attention à ce qu’ils ne se fassent pas mal. » Pas de prérequis pour prendre part à cet atelier « à prix libre », si ce n’est « être volontaire, de bonne humeur et curieux », déclare l’homme bien connu de la communauté cycliste dionysienne. Réparateur et vendeur de vélos recyclés à ses heures loin d’être perdues, il passe au crible le seul vélo en souffrance de l’après-midi. Son œil expert se pose d’abord sur « l’organe le plus important dans le vélo » : les freins.

L’animateur prend le temps d’exposer sa démarche et de nommer chaque élément, guidant le réparateur novice jusqu’aux interstices de la mécanique de son deux-roues.

LIRE AUSSI / Un vélo pour 10 ans : roulez jeunesse
 

La tête dans le guidon

Équilibrage des patins. Vérification des câbles de frein. « S’il y a trop de rouille, il faudra changer les câbles. » Ceux du vélo sur lequel Hervé Gatignol travaille sont sauvés grâce à un peu d’huile de voiture et de pétrole qui « dégrippe ». Le participant met les mains dans le cambouis une fois avoir observé le maître en la matière. Suivent des ajustements sur le dérailleur et l’éclairage. Dans l’optique de la maxime « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », le réparateur réutilise et détourne des matériaux comme un morceau de chambre à air en caoutchouc. Il trouve sa place sur le galet de la dynamo garantissant une meilleure adhérence au pneu et une production de lumière en continu. Trois heures de diagnostic et de soins plus tard, le vélo amorce une seconde jeunesse, prêt à arpenter plus sereinement les rues de Saint-Denis.

LIRE AUSSI : Le vélo trace difficilement sa route dans les villes

Son propriétaire possède désormais les bases pour assurer lui-même les prochains réglages avec ses propres outils. Alors que l’atelier touche à sa fin, un homme apparaît dans la cour de la Maison de l’écologie et souhaite réparer son vélo. Hervé Gatignol lui donne rendez-vous le lundi suivant à Lab’idouillerie, un atelier de réparation autogéré au 2, rue de La Ferme.

Marine Delatouche

Maison de l’écologie (102, rue Henri-Barbusse). Prochain rendez-vous samedi 29 février à 14h30, spectacle Murmures de la Terre par la compagnie Le Souffle des livres. À partir de 6 ans. Informations au 0183722443 ou maisonecologiesaintdenis@gmail.com

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur