Sports

Déconfinement
/ Quelle pratique sportive autorisée ?

Ambiance au stade Auguste-Delaune, avant l'épidémie de coronavirus. © Yann Mambert
Ambiance au stade Auguste-Delaune, avant l'épidémie de coronavirus. © Yann Mambert

Suite au plan de déconfinement présenté par le gouvernement, le ministère des Sports a dessiné, le 30 avril, les contours de la reprise de la pratique sportive. Depuis le 11 mai, l’activité individuelle en plein air est autorisée sans limitation de durée, sans attestation, dans un rayon de 100 km de son domicile et en respectant les distances de sécurité sanitaire (10 m pour la course à pied et le vélo, 5 m pour la marche rapide, 4 m² d’espace entre chaque personne pour les activités statiques comme le fitness ou le yoga).

Dix personnes maximum peuvent se regrouper pour pratiquer une activité sportive individuelle tout en respectant les consignes précédemment citées. Cependant, les sports collectifs et les sports de combat restent proscrits au moins jusqu’au 2 juin, date d’un point d’étape fixé par le gouvernement sur la première phase du déconfinement. Une date charnière qui permettra d’en savoir plus sur l’allégement ou non des restrictions sur le sport.

Auguste-Delaune reste fermé

Les autorités ont maintenu la fermeture des gymnases, des salles de sport et des centres de football à cinq. Sur le plan local, suite à une décision de la municipalité, les équipements sportifs dionysiens n’accueillent toujours pas de public, à commencer par l’ensemble du site Auguste-Delaune. Concernant la reprise de la pratique en club, le Saint-Denis Union Sports a opposé son veto à une éventuelle reprise de la pratique de sections de sports autorisés tels que le tennis ou le tai chi chuan. Dans un communiqué daté du 7 mai, le club annonce entre autres le maintien de la fermeture de son siège, l’interdiction des réunions physiques ou encore le télétravail de ses salariés aux postes administratifs (à raison de 50 % du temps contractuel). Pour l’athlétisme, un report des compétitions nationales est à prévoir pour septembre-octobre selon la Fédération française d’athlétisme, une décision sera prise le 15 mai, ce qui permettra aux ligues régionales d’affiner un plan de reprise. La Fédération française de cyclisme espère, quant à elle, une reprise de ses compétitions à partir du 1er août. La compétition attendra, le sport de loisirs reste donc à privilégier pour l’instant.

Christopher Dyvrande

LIRE AUSSI : Comment faire du sport à domicile ?