À la une En ville

Micro-trottoir de la semaine : centenaire de l'armistice
/ Que représente pour vous le 11 novembre 1918 ?

A l'occasion du centenaire de l'armistice, le JSD a demandé à des Dionysiens, ce que représentait pour eux, cette date historique.
Commémoration du 11 novembre 1918, Place de la Résistance et de la Déportation.
Commémoration du 11 novembre 1918, Place de la Résistance et de la Déportation.

 

Chloé, 13 ans, collégienne à Saint-Vincent-de-Paul

« C’est la signature entre les combattants de la Première Guerre mondiale, pour obtenir le cessez-le-feu. C’est un moment de paix, de délivrance, que valide ensuite le traité de Versailles, le traité de paix signé en 1919. L’armistice est une date importante car il y a eu beaucoup de morts pendant cette guerre : 9 millions de militaires décédés dont plus d’un million de Français. C’est important d’apprendre ce que nos prédécesseurs ont vécu, mais aussi comprendre ce qui peut déclencher une guerre. »

 

Jean-Claude, 77 ans, installateur de machines d’impression à la retraite

« Cette date a marqué dans les souvenirs de tout le monde les dégâts que peuvent causer une guerre. Nos parents, nos grands-parents, ont beaucoup souffert pendant cette période. Mon père me rappelait souvent tout cela. Son père à lui avait combattu en 14-18 et survécu. En tant qu’ancien combattant de la guerre d’Algérie, je continue ce devoir de mémoire en étant l’un des porte-drapeaux de l’association FNACA (Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie). » 
 

 

Michelle, 70 ans, cadre de la fonction publique à la retraite

« C’est la fin de la guerre, de la boucherie. Celle-ci a été engendrée par le capitalisme, pour des intérêts d’argent et la peur des mouvements ouvriers qui voulaient créer une autre société. La fin de cette guerre n’a cependant pas permis d’avoir un vrai retour à la paix, puisqu’elle en a engendré une seconde… Petite fille on m’a appris que rien ne valait la paix, il faut la célébrer. Mes grands-parents étaient des immigrés espagnols, mon oncle a combattu dans les brigades internationales, contre Franco. »


 

Alice, 35 ans, gestionnaire de paie

« Célébrer ce centenaire est important, c’est un moment incroyable de voir la chancelière allemande aux cérémonies, cela montre que la paix est possible. Avec le recul, je pense qu’on a trop attaqué l’Allemagne, c’est ce qui est à l’origine de la Seconde Guerre mondiale. Quand on fait la paix, on doit oublier, pas punir l’autre. Mon grand-père algérien et son père ont servi pour la France. Un oncle de mon grand-père est mort dans les tranchées. Du côté de ma famille française, la guerre reste un tabou, j’aimerais en savoir plus… »
 

 

Sara, 26 ans, étudiante

« Je me souviens de peu de choses… On m’a parlé de la Première Guerre mondiale à l’école, mais je me rappelle seulement des choses basiques : un conflit entre les Français et les Allemands, les poilus, les tranchées… La Seconde Guerre mondiale m’a plus marquée, peut-être à cause de l’horreur de la Shoah ou bien parce qu’on en parle plus dans les médias, il y a davantage de films, d’œuvres sur le sujet. Je trouve que c’est important tout de même de commémorer ces dates de l’Histoire, pour éviter qu’elle se répète. »
 

 

Par Delphine Dauvergne 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur