Tribunes

Quartier Basilique, des îlots à la dérive

L’article paru dans le JSD n°801, intitulé « Sensibilisation sur la propreté dans les cités HLM, PCH mène campagne contre les saletés », m’inspire les commentaires suivants.
Depuis plusieurs années, à Saint-Denis (et dans d’autres villes), la « saleté » préoccupe les habitants, les courriers des lecteurs du JSD y sont en effet régulièrement consacrés. On peut se demander quels résultats attendre de cette nouvelle « campagne », alors que celles qui se sont succédé durant la même période, à l’initiative de Plaine commune, n’ont visiblement pas apporté les améliorations espérées.
Si ça ne marche pas, c’est peut-être qu’on ne prend pas le problème par le « bon bout ». Et si, plutôt que de focaliser sur « les comportements », qui ne sont que le haut de l’iceberg, on allait voir ce qui se trouve dans les profondeurs ? On y trouverait, comme l’article le mentionne, des habitants démunis et « résignés », livrés à eux-mêmes dans des espaces délaissés par les bailleurs (aussi bien en termes d’entretien que de présence humaine). On y trouverait aussi des problèmes d’urbanisme et de gestion des espaces urbains.
La situation de l’îlot 9 du quartier Basilique, géré par la société Antin résidences, dont je voudrais témoigner, en est un exemple. Les habitants assistent à la dégradation, faute d’entretien, d’un immeuble que certains ont connu flambant neuf, vingt ans plus tôt. Les espaces communs se détériorent et s’encrassent, les espaces plantés ne le sont plus. Les halls d’entrée, aux portes mangées par la rouille, et les cages d’ascenseurs « puent ». Dans ce contexte, les poubelles commencent à fleurir dans les étages.
Pour ce qui est de l’environnement immédiat : l’immeuble voisin, géré par PCH, en attente de rénovation depuis plusieurs années, est dans un état de détérioration et de saleté indescriptible. Le trottoir du boulevard Félix-Faure, à la fois arrière-boutique de la galerie marchande et périphérie de la zone piétonne, cumule les difficultés : poubelles des magasins dont MacDo détient le record, accès parking que la société Vinci oublie d’entretenir, voirie détériorée, rigole encrassée et nauséabonde. Ce trottoir abrite aussi un dépôt d’ordure permanent, bien connu parmi ceux du centre-ville.
Pour conclure sur des propos positifs : les habitants de l’îlot 9 (ils ne doivent pas être les seuls) sont parfaitement « sensibilisés » et désireux de collaborer à toute campagne d’actions concrètes que les acteurs concernés voudraient bien entreprendre.

Martine Bodineau, Amicale des Arbalétriers, passage de Jouy

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur