À la une Sports

Toupies
/ Pointcarré a tourné rond

Un tournoi de Beyblade (toupies), grand classique des cours d’école depuis une quinzaine d’années, a rameuté des familles venues parfois de très loin dimanche 27 janvier à la coopérative Pointcarré (20 rue Gabriel-Péri).
Dimanche 27 janvier, le tournoi de toupies Beyblade a rameuté à la coopérative Pointcarré, des familles venues de très loin.
Dimanche 27 janvier, le tournoi de toupies Beyblade a rameuté à la coopérative Pointcarré, des familles venues de très loin.

« 3, 2, 1, hyper vitesse ! » C’est le refrain entonné avant chaque lancé de toupie tout au long de l’après-midi dimanche 27 janvier. Un cri venu du Japon, d’où vient la mode des Beyblades, ces toupies au look agressif avec lesquels les jeunes s’affrontent. Jeunes et non enfants, puisque le plus vieux concurrent sur les cinquante participants a vingt ans. « On a beaucoup souffert de cette image de jeu pour enfants », regrette Storm, qui a soutenu l’organisation du tournoi. Agé de 24 ans et originaire de Saint-Étienne, ce dernier est connu pour sa chaîne YouTube dédiée aux Beyblades.

Les règles sont assez simples : la dernière toupie toujours en rotation l’emporte. Il est possible que l’une des toupies explose, il s’agit d’un burst. Un beyblader peut aussi perdre une manche en voyant sa toupie sortir de l’arène, cette piste circulaire servant de terrain de jeu. La stratégie a son importance, les toupies sont démontables pour s’adapter à celle de l’adversaire. C’est Mounir Mehloul, dont le fils de 9 ans Adem est champion de France de la discipline, qui a eu l’idée d’organiser ce tournoi loisir à la coopérative Pointcarré. 
 

LIRE AUSSI :  Adem, 9 ans, dionysien et représentant de la France au championnat du monde 2018 de toupie Beyblade
 

Une première qui en appelle d’autres

Avec sa page Facebook @tournoibeybladeburst pour seul relais, l’engouement pour cette première a largement dépassé ses attentes. La notoriété virtuelle de son fils, simple arbitre ce jour-là, y a contribué. Des familles sont venues parfois de Lille, de Châlons-en-Champagne ou encore d’Orléans. «  Ce qui est bien, c’est qu’il y a beaucoup de personnes extérieures à Saint-Denis. Ça leur donne une autre image de la ville, ça crée aussi des liens entre les enfants », se réjouit Mounir.

Si les résultats importaient peu, Valentin jeune dyonisien âgé de 6 ans, s’est quand même hissé en finale où il s’est incliné (5-0) contre Louis, 10 ans. Mais Mounir Mehloul et les siens ne comptent pas s’arrêter là. Sa nièce Farah, 17 ans, sera la présidente de la nouvelle association, « On vous invite », visant à rassembler les enfants et les parents à travers des activités ludiques, dont le Beyblade. Un « Bey Club » est d’ailleurs sur le point de se monter à Saint-Denis. Storm en sera l’un des coachs occasionnels. D’autres tournois seront aussi organisés à Pointcarré une fois par mois. La mode des toupies n’est donc pas prête de s’essouffler.

Adrien Verrecchia

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur