Cultures

Plus de confort au programme

Pendant la pause estivale, l’Écran et le TGP ont bénéficié de travaux importants. A découvrir maintenant.

Après un nouveau revêtement mural en 2008, la grande salle de l’Écran a reçu cet été de tout nouveaux fauteuils. Revêtus d’un tissu bleu azurite très classe, qui ressort sur le noir des murs et font lien avec le plafond, lui aussi bleu, avec leur dossier en chêne clair, ils donnent désormais à la salle un fort bel aspect. « D’autant qu’ils améliorent aussi le confort des spectateurs », ajoute Boris Spire, le directeur de l’Écran. D’une assise plus haute, ils sont munis de vérins hydrauliques qui les rendent parfaitement silencieux lorsqu’on s’assoit ou se lève. Le coût de cette installation se monte à 93 000 euros, pris en charge par la Ville avec l’aide de la région, du département et du CNC (Centre national du cinéma). Quant aux anciens sièges rouges, ils partiront prochainement pour Tiznit (Maroc), où ils seront installés dans une salle de cinéma.

Ça se joue aussi au théâtre

Au Théâtre Gérard-Philipe aussi, l’été fut mis à profit pour effectuer divers travaux. Un accès pour handicapés a été installé par l’entrée administrative, à la gauche du parvis, avec un petit ascenseur qui conduit au hall d’accueil, désormais pourvu de toilettes, toujours pour les personnes handicapées. Les accès aux autres salles et à la cafétéria seront également aménagés ultérieurement. Les réfections de l’équipement scénique et des gradins de la salle Mehmet Ulusoy (ex salle de répétition) ainsi que de l’éclairage de la façade du théâtre ont également été réalisées. Ces travaux se montent à 325 000 euros, financés par la Ville et 197 000 euros venant d’une subvention de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles), avec également une participation de la Région et du Département.

Benoît Lagarrigue

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur