À la une En ville

Vélo en libre service
/ Petit à petit Vélib’ fait son nid

Sur les 15 stations Vélib projetées dans la ville, neuf sont installées, mais en « attente d’électrification ». Les autres sont encore en travaux.
L'une des trois stations ouvertes l'été dernier dans le quartier de la Plaine.
L'une des trois stations ouvertes l'été dernier dans le quartier de la Plaine.

1 144 stations Vélib sont aujourd’hui en fonctionnement dont 928 à Paris. Sur les 1400 figurant à son contrat, la société Smovengo délégataire de service public en charge de les installer et de les gérer n’est pas loin d’avoir atteint les objectifs. Mais avec un an de retard sur les prévisions initiales. Qu’en sera-t-il à Saint-Denis ?

Pour l’heure, seules trois stations y sont en service à la Plaine depuis la fin août sur les 15 projetées dans la commune. Situées à l’intersection de l’avenue du Président-Wilson et des rues Proudhon, de la Métallurgie et du Landy, elles totalisent une offre de près de 100 vélos (98 exactement). Pour les autres, les travaux sont diversement avancés. Ainsi, comme le fait savoir Smovengo,  neuf stations sont à présent installées et « en attente d’électrification ». C’est le cas à Porte de Paris (40 places), place Pleyel (36), rue Franciade (26), devant l’université Paris 8 (24), devant le TGP (16), au Stade de France côté rue Luigi-Cherubini, ainsi que sur les places du Cornillon-Stade de France, aux Etoiles et Front-Populaire.

Le plein de vélos dans un second temps

Parmi les deux stations, encore en travaux, celle qui est située devant l’hôtel Sovereign, place du Huit-Mai 1945, dispose bien de la borne abritant la Com-box, mais les accroches ou bornettes n'ont pas été posées. Quant à la station de la Gare, dimensionnée pour 40 vélos entre canal et avenue Marcel-Sembat,  tout y manque ou presque.  Pour les mises en service, l’opérateur mentionne sans plus de précision la période du printemps « comme annoncé » mais sous réserve des aléas propres à tous travaux sur la voirie.

Et les stations ne feront pas d’emblée le plein de leurs vélos, qui seront d’abord une quinzaine, dont un tiers de VLS, le Vélib bleu à assistance électrique.  Smovengo promet ensuite un remplissage des stations « en fonction des flux ». Le problème des vols ? Au sein du syndicat Autolib’ et Vélib’ Métropole constitué par les communes, établissements publics territoriaux, Région et Métropole, « la question a été abordée à plusieurs reprises. Mais des vols et du vandalisme, il y en aura toujours », estime Cécile Ranguin, élue en charge des mobilités douces.

Les tarifs sont pourtant des plus modestes, avec des abonnements mensuels de 3,10 euros à 8,30 euros, et des utilisations occasionnelles à partir d’1 euro les 30mn. Le tout payable par carte bancaire avec la contrepartie d’une caution de 300 euros.

Pour en savoir plus: 

Réactions

Il faudrait que les elues(us) présents au Syndicat Autolib Vélib Métropole récupérent les chiffres 2018 du vandalisme et du vol sur Clichy pour savoir combien SMOVENGO facture la ville de Clichy. Cela donerait une idée de ce que pourraient payer à SMOVENGO pour les dégradations 2019 des villes comme Saint-Denis ou Saint-Ouen si cette dernière décidait d'adhérer.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur