En ville

Patrick Vassallo : « Les mesures ne créent pas un grand service de l’insertion »

Le JSD : Le plan « Agir pour la jeunesse » présenté par le président de la République a été critiqué à gauche. En tant que président d’Objectif emploi et administrateur national de l’Union des missions locales, que vous inspirent les mesures annoncées ?
Patrick Vassallo : Je précise que j’ai participé à la commission Martin Hirsch au titre des missions locales et que, pour une part, ce plan est issu du travail validé par environ 150 participants. En ce qui concerne les missions locales, le plan reconnaît leur travail. Ce réseau accompagne nationalement un million de jeunes, dont plus de trois mille par an sur Saint-Denis. Cette reconnaissance comme ressource pivot dans l’aide et l’accompagnement pour l’insertion des jeunes dans le monde du travail était loin d’être gagnée d’avance. D’autre part, on ne peut pas ignorer que les 80 millions d’euros de crédits annoncés constituent un bol d’air même si on est loin du compte. Sur la ville, il nous manque cinq ou six conseillers professionnels à Objectif emploi. L’annonce budgétaire doit permettre d’en recruter au moins deux. Aucun jeune de notre territoire ne trouvera que c’est une mauvaise nouvelle.

Le JSD : Voilà pour le positif. Et ce qui l’est moins ?
P.V. : On reste sur des mesures qui ne créent pas un grand service de l’orientation et de l’insertion. Et ce qui n’est pas bien du tout pour les jeunes qui n’ont rien, c’est que les mesures annoncées par Sarkozy ne leur donnent quasiment rien de plus : le RSA, d’après nos calculs, va concerner 2 à 3 % des jeunes. Quant aux décrocheurs scolaires, je ne me résous pas à ce que l’Éducation nationale soit aux abonnés absents. Il faut que l’État prenne ses responsabilités et ne les transfère pas aux collectivités locales, comme il l’a fait avec le dispositif Réussite éducative.

Le JSD : Quelles sont les mesures d’urgence à prendre ?
P.V. : D’abord, pérenniser le dispositif Civis qui, malgré la faiblesse des moyens, permet d’accompagner les jeunes de bonne façon. Deuxièmement, sur Saint-Denis, il nous faut un conseiller professionnel qui se consacre à l’accompagnement des jeunes confrontés à la justice. C’est décisif si on ne veut pas que pour certains jeunes la sortie de prison les transforme en voyous professionnels.

Recueilli par Dominique Sanchez

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur