À la une En ville

Au coin de la Une
/ Péril en la demeure

Le trafic de drogue à Gabriel Péri, cité du nord-dionysien exaspère les habitants et les riverains.
Le trafic de drogue à Gabriel Péri, cité du nord-dionysien exaspère les habitants et les riverains.

La colère gronde à Gabriel-Péri à mesure que le trafic de drogue étend ses tentacules dans cette cité du nord dionysien. Le sujet sera sans aucun doute au cœur des débats lors de la réunion publique organisée ce jeudi 8 novembre (18h) au Centre social coopératif (110, rue Gabriel-Péri) où sont invités les habitants de ce quartier ainsi que ceux de Paul-Langevin. Contraints de subir le remue-ménage de ce business à ciel ouvert, les riverains n’en peuvent plus du deal qui s’est durablement installé dans cette cité HLM, située à quelques minutes à pied du commissariat central et du centre-ville. Rien que ces dernières semaines, les faits de violence s’accumulent. Le 3 octobre, un homme était blessé aux jambes dans un règlement de compte et, le 25, des caméras nouvellement installées dans la cité étaient incendiées.

Des faits malheureusement pas nouveaux. En avril 2017, des coups de feu avaient été tirés en pleine journée à proximité d’un parc pour enfants. En juin de cette même année, un jeune de 22 ans était abattu en pleine rue. Il faut que les pouvoirs publics regardent la réalité en face : la lutte contre le trafic de drogue est un échec. Il y a urgence à en tirer les conséquences. 

Réactions

Bonjour... La ville du bon vivre. Ce quartier est dans cet état désespérant depuis 3 ans... La ville du bon vivre parait il!!! N'est ce pas Didier.
Oui , il y en a vraiment ASSEZ de cette situation qui empire de semaine en semaine, de ces regroupements de plus en plus nombreux de guetteurs et de dealers de plus en plus jeunes, de ces hurlements incessants et de cette lèpre du marché de la drogue qui a pris possession de cette cité . L'exaspération monte .La colère aussi. Mais il est vrai qu'acheter la paix sociale dans la commune appelle certaines concessions . A propos que pense de tout cela un certain élu , qui se prétend " vraiment à gauche" et dont le comportement , les déclarations et les prises de position régulières , sont aussi propices à la pérennisation d' une telle situation qu' anti-républicaines ?
je suis en train de regarder envoyé spécial sur les violences urbaines, les mômes qui se sont fait tuer ou gravement blesser ces dernières semaines - "Didier "n'ayant été maire que de St Denis,il a dû avoir une sacré influence sur les communes voisines (Garges, Les Lilas, Bagnolet, Gonesse, Paris (250 rixes depuis janvier et 8 morts sur Paris est-il indiqué) pour arriver à une telle situation Il nous faut une police de proximité, des éducateurs de rue formés, des adultes dans les collèges pour prévenir la déscolarisation et la violence)
Bonjour. @Tiv. Didier a été Maire de la ville pendant 10 ans. Presque 40 ans élu de la ville sans aucune influence sur la ville?? Je ne parle pas des autres villes. On est sur le JSD, journal de la ville de Saint Denis. La on parle d'un quartier de la ville et Didier à toute sa responsabilité. Les phénomènes dont on parle ont commencé pendant sa mandature. Il faut arrêter de dévier à chaque fois que les élus sont en porte à faux. A Paris, c'est des rixes entre quartier, à Saint Denis, c'est des sans papiers et des dealers d'autres villes qui viennent saloper la ville. Et la ville doit agir et pas laisser pourrir les choses comme elle le fait souvent.
@Azzedine "les phénomènes dont on parle ont commencé pendant sa mandature" (celle de Paillard) il y a 20 ans, pour protéger le deal de Péri les types avaient été jusqu'a mettre en place un système de surveillance du commissariat par les toits. oui la situation est particulièrement préoccupante à St Denis. cela n'oblige pas à raconter n'importe quoi. lorsque j'étais à Nantes il y a 4 ans j'expliquais que je voyais des phénomènes préoccupants qui me faisaient penser à ce qui se passe en Seine St Denis. certains me riaient au nez. on a vu ce qu'il en retournait cet été lorsque la ville s'est embrasée pendant une semaine. on ne brocarde pas pourtant les élus nantais sur leur inefficacité leur laxisme ou je ne sais quelle connivence avec les bandits de cités. en revanche.Azzedine je suis un lecteur assidu de vos posts mais je ne vois jamais nuancer ou simplement reconnaître que les élus de St Denis et tout particulièrement Didier Paillard mènent depuis 30 ans une action pour la reconquête économique et la transformation urbaine de ce territoire qui est de même niveau que la réussite Nantaise. j'ai conscience que mon post n'aidera pas à résoudre la situation à Péri qui pourrit littéralement la vie des habitants ...pas plus que le vôtre au demeurant. Je serais intéressé au demeurant de savoir si l'arrivée de.Beschizza à Aulnay à changé quoique ce soit à Aulnay.
Ahurissante ! Surréaliste cette réunion qui a eu lieu le 8 novembre en présence de deux adjoints de Saint-Denis. Il paraît que la ville n' a pas mauvaise réputation; en effet, aux dires de l' un de ces adjoints , lorsqu'il se rend en province, il recueille des appréciations très favorables sur Saint-Denis ( sic ! ). Pour ce qui est des réponses apportées aux différentes questions posées, les réponses sont de deux sortes : soit " on va y réfléchir et on en reparlera" , soit " ceci ne relève pas des pouvoirs du maire"... A propos , la mise à disposition prochaine d' une salle de réunion à la Bourse du Travail au profit d' une prétendue association cultuelle pour une rencontre sur un thème abracadabrantesque et qui peut être de nature à troubler l' ordre public , ceci relève bien de la compétence du maire ? Allez, encore un peu plus d' angélisme, d' aveuglement , d'électoralisme et de lâcheté et bientôt Saint-Denis pourra concourir au titre de ville la plus désagréable à vivre de France ! Encore un petit effort, mesdames et messieurs les élus municipaux ! Vous êtes sur la bonne voie !
Mais que fait la police ? C est quand meme une question même quand on considere que les enquetes sont longues ? Je ne vois pas un maire celui là ou un autre futur y aller combattre avec ses petits bras, soyons realistes
Bonjour. @Aury. Il faut comparer ce qui est comparable. Saint Denis est une exception à l'échelle de la France. J'ai toujours dit qu'il y a deux France. Celle de l'ile de France et celles des campagnes. Donc comparer Nantes à Saint Denis n'a pas vraiment de sens. La situation à Nantes est sans commune mesure comparable à celle de Saint Denis. Les phénomène dont je parle à Gabriel Péri (des hurleurs) a commencer avec l'arrivé de sans papiers tunisiens et de dealers d'autres cité depuis que le point de deal tenu par des habitants du quartier a sauté. Alors que ce phénomène débutait les élus ont juste boucher leurs oreilles. Tant que c'est pas en bas de leurs fenêtres, ils ne bougent pas. Quand à D. PAILLARD, il est dans la même veine d’incompétence crasse que P. BRAOUEZEC car il n'a jamais servi les habitants. Uniquement les autres qui venaient sur la ville. Les Sans. Sans papiers, sans droits, sans logements, etc. toute une population de déshérités qui s'est installé à Saint Denis sans lui donner un avenir. Au final, les zones de pauvreté se sont aggravés, la gestion urbaine de proximité le prouve (Même S. PRIVE a fait le constat de l'échec de le politique publique de la ville). Ceux qui en ont les moyens s'en vont tous simplement. Vous avez raison, votre post sert uniquement à conforter les élus de la municipalité dans leurs médiocrité. Mes posts servent uniquement à dénoncer l'incurie des élus. Leurs incompétences crasses. De leurs mauvaises foi. Je vous rappelle que D. PAILLARD a osé en 2014 dire qu'il y fait bon vivre à Saint Denis alors que des élus de sa majorité n'habitent pas la ville. Quand vous avez l'ancien directeur général de la ville, a qui ont propose d'habiter gratuitement (donc aux frais des habitants) dans la ville, il a refusé pour que ses enfants n'aillent pas dans les écoles de la ville. Je ne suis pas sur de la définition du bon vivre. Il n'y a qu'a voir la faible proportion des habitants travaillant à la Plaine.. La plus parts préfèrent se taper du RER que de vivre dans cette ville. Dire que D. PAILLARD a été bénédiction... C'est juste une insulte aux habitants. Et j'ai pas la prétention de raconter n'importe quoi sous prétexte que je ne soutiens pas les élus. Je ne débarque pas de Nantes, j'ai grandi et vécu dans la ville. Pour reprendre un argumentaire de Didier... Je suis de Saint Denis, je suis légitime. Ça marche aussi pour moi non??? ou je dois prouver mon appartenance à la ville.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur