Cultures

One Love Prod pour le Mozambique

Ils remettent ça. Depuis 2006, l’association One Love Prod organise chaque année un concert caritatif au profit de l’enfance de différents pays, en partenariat étroit avec l’Unicef. Ce furent tour à tour le Liban, le Darfour, l’an dernier Haïti.
Cette année, c’est le Mozambique qui bénéficiera de la recette intégrale du concert organisé samedi 19 décembre dans la salle de la Légion d’honneur. « Le Mozambique est l’un des pays les plus pauvres d’Afrique, avec un taux de mortalité infantile très élevé », explique Farid Benouaret l’une des chevilles ouvrières de One Love Prod.

Quelques chiffres : 40 % des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique : 1,5 million d’enfants sont orphelins dont un tiers ont perdu au moins l’un de leurs parents à cause du sida ; moins de 40 % de la population a accès à l’eau salubre…

« L’Unicef, avec qui nous travaillons depuis plusieurs années, a un projet concret pour là-bas : les fonds recueillis lors de notre soirée seront intégralement reversés à une école qui fait également office de dispensaire », poursuit Farid qui indique encore que le prix d’entrée, 15 euros, « correspond à un tableau noir et deux cents craies pour une salle de classe », et que la ville de Saint-Denis, tout comme le Parc de la Villette, sont également impliqués dans le projet.

One Love Prod a réuni une dizaine d’artistes, dont plusieurs pointures de la scène actuelle

Pour ce qui est du plateau de cette soirée qui se veut avant tout festive et de belle qualité musicale, One Love Prod a réuni une dizaine d’artistes, dont plusieurs pointures de la scène actuelle. Qu’on en juge : Camille Bazbaz et ses morceaux influencés par le reggae et les musiques noires américaines est aujourd’hui considéré comme un artiste majeur de la chanson française ; Princess Erika, fidèle des concerts dionysiens de One Love puisqu’elle viendra pour la troisième fois, est toujours au top de la scène reggae ; Nina Morato, auteur compositeur interprète et actrice française ; le quartet du guitariste camerounais Hilaire Penda ; Warra Ba, le groupe fondé par le dionysien Yaya Bagayoko et Lamini Diarra, qui mêle avec bonheur cultures occidentale urbaine et africaine traditionnelle.

Seront présents également le Guinéen Ramiro Naka, Philippe Makaïa et son tambour ka des Caraïbes, Akale Wube, groupe français venu du jazz aux couleurs éthiopiennes, Sambacademie qui vient, comme son nom l’indique, du Brésil, la chorégraphe et danseuse Alexandra Lemoine. Enfin, grandes vedettes au Mozambique, le duo composé de Cândido et de Cecilia a également annoncé sa venue. « Nous voulons montrer qu’on peut faire bouger les choses en musique ! », lance en souriant Farid Benouaret. Un défi qui mérite d’être relevé, avec une belle soirée en perspective…

B.L.

One Love Prod samedi 19 décembre à partir de 19 h, salle de la Légion d’honneur. Tarif unique : 15 €. Infoline : onelove-prod@live.fr. Tél. : 06 36 93 85 84.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur