À la une Cultures

Festival de Saint-Denis
/ Musiciens et comédiens en Correspondances

Clément Mao-Takacs
Clément Mao-Takacs

C’est un concert original que propose le Festival de Saint-Denis samedi 28 mai à 20 h 30 à la Légion d’honneur. Sur scène se côtoieront musiciens et comédiens pour un concert-lecture intitulé Correspondances. À la baguette, Clément Mao-Takacs à la tête de son Secession Orchestra et deux des comédiens les plus passionnants du moment, Julie Depardieu et Charles Berling. Au programme, des musiques de Brahms, Wagner, Liszt, Schumann, Mahler et des correspondances de ces musiciens ainsi que des extraits de critiques de l’époque et des textes de Nietzsche, George Sand, Hoffmann, Debussy… En résidence au Festival, Clément Mao-Takacs avait créé en 2014 La Passion de Simone, de Kaija Saariaho, participé en 2015 à la tournée Métis et donné des concerts pour les scolaires et cette année les concerts dans les quartiers, à nouveau à Métis et a encadré deux parcours de collégiens avec des instrumentistes. « C’est très rare de pouvoir travailler dans la durée sur un territoire avec un tel maillage que celui construit par le Festival, souligne-t-il. Celui-ci a un ancrage historique et géographique très important. Être en résidence ici nous permet de rechercher des projets et des formes qui correspondent aux lieux et aux publics. »

Comme ce concert lecture, donc, qui trouve son origine dans le désir de Clément Mao-Takacs d’explorer des formes qui mêlent musique et textes sur un thème donné. « Le thème choisi ici aborde des amours épistolaires mais aussi des textes parfois humoristiques », confie-t-il. Il a choisi Charles Berling qu’il connaît bien, et Julie Depardieu, dont on connaît le rapport amoureux à la musique. « C’est une fidèle, elle est venue de nombreuses fois à nos concerts », précise Nathalie Rappaport, la directrice du Festival. Pour ce qui s’annonce comme un vrai spectacle, Clément Mao-Takacs et ses complices comédiens ont choisi des textes qui se suffisent à eux-mêmes. « Nous travaillons sur la coordination afin de mieux entendre la musique qui arrive avant et après les textes, et donner du dynamisme à l’ensemble. La manière de dire les textes des comédiens impacte l’interprétation des musiciens. C’est à une véritable architecture globale que nous travaillons, plus qu’un collage de textes et de musiques », annonce-t-il. Voilà l’une des nombreuses pistes que parcourt Clément Mao-Takacs qui, après avoir débuté par le piano à 7 ans, a tout de suite voulu être compositeur et chef. « L’orchestre est un multi instrument que je peux jouer. C’est exaltant, il y a quelque chose du metteur en scène dans l’échange avec les musiciens, il fédère une concentration d’énergie. » C’est dans ce but qu’il a, en 2011, créé le Secession Orchestra qu’il conduit avec passion. Et un sens de l’invention sans cesse renouvelé.

Benoît Lagarrigue

Informations et réservations au 01 48 13 06 07. Site : http://www.festival-saint-denis.com/

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur