En ville

Moralisé, le capitalisme??

Un an après le début de la crise, épisode d’ampleur comparable à la grande récession de 1929, après cette gifle mondiale partie des États-Unis qui fait vaciller la finance et boire la tasse à l’économie… On allait voir ce qu’on allait voir. Le capitalisme, on allait le moraliser, non mais?! Et plus vite que ça encore. Plus de bonus, de la vertu à la place. Et les paradis fiscaux?? Fini, ils seraient fichés, montrés du doigt comme on désigne des criminels. Les discours des dirigeants politiques de nations où justement le capitalisme prospère ont pris ces accents qui sonnent bizarre dans leurs bouches, un peu comme si de la gorge de Carla Bruni sortait le chant d’une cantatrice. Mais au-delà des mots, chaque semaine qui passe nous montre que tout continue comme avant. Rien ne change, sauf peut-être les mines des dirigeants des banques quand ils sont pris les mains dans la confiture des primes et des bonus. Maintenant, ils doivent prendre l’air contrit et faire des contorsions pour se justifier.
Une chose change pourtant de l’autre côté du miroir, dans d’autres sphères, dans le monde du travail. Le bonus de la souffrance au boulot est en inflation. Les suicides en série chez France Télécom, dont les services centraux s’installeront bientôt à Saint-Denis avec 2?000 salariés, sont les pics extrêmes d’un système économique qui broie l’homme. Ce qui ne change pas non plus, c’est le mouvement de privatisations rampantes, comme celui qui agite La Poste. Le 3 octobre, les syndicats de postiers organiseront une votation citoyenne sur le changement de statut. À Saint-Denis, cette journée nationale se prépare déjà.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur