Sports

Handball
/ Mody Traoré, le serial buteur

Meilleur buteur du championnat de pré-nationale de handball, Mody Traoré ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Alors que se profilent les play-offs pour La Dionysienne, le joueur se dévoile. Portrait.
Le handballeur de La Dionysienne Mody Traoré a inscrit 127 buts en 14 matches de championnat cette saison. © Yann Mambert
Le handballeur de La Dionysienne Mody Traoré a inscrit 127 buts en 14 matches de championnat cette saison. © Yann Mambert

« Mody est officiellement meilleur buteur de pré-nationale. Félicitations Monsieur, il faut passer à la caisse pour fêter ça. » Voici comment La Dionysienne a célébré sur les réseaux sociaux le titre individuel de son joueur Mody Traoré. Avec 127 buts inscrits en 14 matches de championnat cette saison, le Dionysien a été le grand artisan de la qualification du club en play-offs.

« J’ai souvent fini sur le podium des meilleurs buteurs », explique modestement Mody obtenant cette distinction pour la première fois de sa carrière. Au cours de cette saison record, il a franchi un cap. Pour preuve, le match mémorable du 25 janvier face à Joinville (43-42), au cours duquel il a inscrit seize buts, scellant ainsi le sort de La Dionysienne.

« Cela fait cinq-six ans qu’on termine à des places honorables, mais cette année tout le monde met du sien », résume-t-il. Formé à Saint-Denis, le parcours de Mody est étroitement lié à la ville dans laquelle il a grandi. Ambitieux, son rêve est désormais d’installer son club à l’échelon national.

LIRE AUSSI / Handball : reprise en main à domicile 
 

La naissance d’un leader

Mody Traoré débute le handball à 10 ans au gymnase Maurice-Baquet, à deux pas du TGP, lors de sessions loisirs. « Le hand, c’était plus un sport d’école. Au début, j’ai commencé par du foot », se remémore le joueur longiligne. Tiraillé entre ses deux sports favoris, son père « ne roulant pas sur l’or » lui demande de faire un choix. Mody ne va pas hésiter une seconde : « C’était un soir de décembre. Comme il faisait froid, j’ai préféré la chaleur du gymnase au gel du stade. En mars-avril, j’aurais sans doute choisi le foot. »

Par la suite, il fait toutes ses classes à La Dionysienne jusqu’en moins de 16 ans avant de partir à Villemomble. Trois ans plus tard, Mody fait son retour à Saint-Denis. Il y retrouve son frère et deux amis : « Le coach de l’équipe première m’aimait bien. Il connaissait mon niveau, il savait que j’avais joué en sélection départementale et régionale. »

LIRE AUSSI / La Dionysienne quitte la Pré-nationale

Le joueur intègre les seniors et prend ses responsabilités. Ses qualités de buteur sont mises au service du collectif. Près de dix ans après son retour, Mody Traoré est devenu un leader du vestiaire. « Je ne suis pas un mec prenant la parole instinctivement, je préfère m’exprimer sur le terrain. Maintenant, je n’hésite pas à faire un petit discours dans le vestiaire même si je privilégie la discussion individuelle avec mes coéquipiers », déclare-t-il. Fédérateur et coqueluche du club, Mody est prêt à débuter les play-offs : « Avec du sérieux, il y a moyen de viser la montée. C’est un rêve à réaliser. » Premier match samedi 7 mars à 20h30 contre Villeparisis au gymnase Maurice-Baquet (rue Elsa-Triolet).

Christopher Dyvrande
 

À LIRE AUSSI : Un trou dans la caisse de la Dionysienne ?

Si sportivement La Dionysienne de handball et de trampoline se porte bien, financièrement le contexte est tout autre. Le club a fini l’année 2019 « en grande difficulté financière » selon le rapport du conseil municipal. Une subvention complémentaire de 6 000 € a d’ailleurs été attribuée lors de la séance de conseil municipal du 21 novembre 2019 après qu’une première enveloppe de 62 500 € ait été perçue au titre de l’année 2019.

Une année 2019 pour laquelle le club a enregistré un déficit de 41 875 € pour 119 502 € de budget (en comparaison, le Sdus affiche, lui, un déficit de 51 000 € pour 2,72 millions d’€ de budget). Déjà, en 2018, 17 038 € de déficit avaient été constatés. Cette situation a alerté le conseiller municipal Philippe Caro (opposition Front de gauche non-inscrit). Lors du conseil municipal du 19 décembre 2019, il a ainsi exprimé son étonnement sur cette ardoise de La Dionysienne, que la Ville, selon son interprétation, aurait épongée. Lors de la séance, ni Hakim Rebiha, adjoint au maire à la voirie et président du club, ni Zaïa Boughilas, conseillère municipale déléguée aux associations, ni Bally Bagayoko, adjoint aux sports, ne lui ont répondu sur cette gestion.

Seul le maire Laurent Russier a promis une réponse par écrit que Philippe Caro dit « pour l’heure ne pas avoir reçue ». Si Hakim Rebiha reconnaît les difficultés financières du club, il réfute le chiffre annoncé : « Je ne sais pas d’où il l’a sorti ! » M.Caro ne fait lui qu’évoquer la somme mentionnée dans le dossier du conseil municipal de décembre remis aux élus. Malgré cela, le président de La Dionysienne dénonce « une tentative de buzz et de règlement de comptes » envers sa personne. « Les demandes de subvention sont claires, explique-t-il. Nous avons voulu une augmentation de la subvention afin de lutter sportivement à armes égales avec nos adversaires. C’est notre seul revenu car nous n’avons pas de sponsor. »

En 2020, la subvention de La Dionysienne sera de 70 000 € (en augmentation de 7 500 €, mais encore inférieure aux 74 700 € de 2017). Dans un communiqué sur la page Facebook du club, Hakim Rebiha annonce un dépôt de plainte en diffamation contre Philippe Caro. Ce dernier compte lui aussi déposer plainte pour dénonciation calomnieuse. Le volet financier se transforme en bataille juridique.

CV. 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur