À la une En ville

Lycées
/ Masques, ordis, fonds d’urgence, la Région investit dans une rentrée périlleuse

(c) Yann Mambert (Archives / 2015)
(c) Yann Mambert (Archives / 2015)

Dans les lycées aussi la rentrée s'est faite masquée. Une rentrée « comparable à aucune autre » a analysé Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France en charge de la gestion des lycées lors d’une conférence presse de rentrée tenue le mardi 25 août. Regrettant la décision du gouvernement de ne pas fournir de masques aux élèves – qui devront le porter à l’intérieur comme à l’extérieur de leur salle de classe ainsi que durant les récréations – la présidente a annoncé la distribution de deux masques lavables en tissu par élève.

« Nous renouvellerons ces masques aussi souvent que possible », a-t-elle détaillé. La Région se dote également d’un fonds d’urgence « ressources humaines Covid » chiffré à deux millions d’euros pour « systématiquement remplacer » les agents absents en ayant recours à des agences d’intérim. « Il y a environ 8% d’agents fragiles qui ne vont pas reprendre », a relevé Valérie Pécresse, qui appelle l’Éducation nationale à faire de même avec les enseignants.

En seconde, un ordi pour tous

L’arrêt des cours en présentiel suite au confinement aura mis en lumière la difficulté de certains élèves à avoir accès à un équipement numérique pour télétravailler dans de bonnes conditions. Le projet d’équiper gratuitement les lycéens en tablettes et ordinateurs avait déjà partiellement débuté l’année dernière et sera intensifié cette année. « 100% des élèves de seconde seront équipés d’un ordinateur ou d’une tablette », a déclaré Valérie Pécresse. Le tout pour un investissement de la Région de plus de 180 millions d’euros sur deux ans. Objectif : équiper, d’ici la fin 2020, 73% des lycéens franciliens. Les établissements devraient eux tous être dotés en wifi d’ici mars 2021.  

LIRE AUSSI : « Il faudra apprendre à vivre de manière durable avec les gestes barrières »

Reste une inconnue de taille soulevée notamment par Valérie Pécresse lors de la conférence de presse de rentrée : « Que va-t-on faire pour les professeurs absents ? » Pour Noé LeBlanc, prof de lycée et représentant syndical Sud Éducation 93, la question du remplacement des professeurs fragiles ou malades se pose « sur fond de crise systémique dans le 93 ».

Un comptage réalisé par la FCPE 93 sur l’année scolaire 2018-2019 avait par exemple montré que 17% d’heures de cours avaient été perdues par manque de remplacement au collège Fabien. 

« Aucun assistant d’éducation supplémentaire n’a pour l’instant été prévu au lycée Paul-Éluard, précise le syndicaliste qui dénonce l’improvisation du ministère de l’Éducation nationale. Rien n’est prévu non plus en ce qui concerne le personnel et les enseignants vulnérables. » « Les concours ont pu se tenir, les recrutements ont pu se faire, a déclaré le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer lundi 31 août. Je n’ai pas d’inquiétude sur ce point, d’autant plus qu’on a des moyens de remplacement pour les quelques professeurs qui, parce qu’ils ont été définis comme vulnérables par leur médecin, ne pourront pas être là. »

Olivia Kouassi 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur