En ville

#JSDC
/ Malbouffe : comment donner l’envie de manger sainement

Pour répondre à cette question, nous sommes allés interroger l’une des deux infirmières du collège Iqbal-Masih. Elle nous a parlé de la malbouffe et des solutions pour changer les habitudes alimentaires des adolescents.
En France, il y aurait actuellement environ 15 % de la population adulte qui serait en situation d’obésité et ce chiffre ne cesse d’augmenter.
En France, il y aurait actuellement environ 15 % de la population adulte qui serait en situation d’obésité et ce chiffre ne cesse d’augmenter.

Selon Mme Louis, infirmière à Iqbal-Masih, de nombreux adolescents se nourrissent mal. Elle constate souvent que des élèves qui ne prennent aucun petit-déjeuner n’arrivent pas à se concentrer en cours après 10h. Elle sait aussi que beaucoup d’élèves ne mangent pas à la cantine et consomment tous les jours des kebabs, tacos, et autres pizzas… La malbouffe est le fait de manger trop sucré, trop gras ou trop salé. Par exemple, on doit consommer moins de 7 g de sel par jour.

Pour se faire une idée, une olive noire contient 1g de sel. Mme Louis précise aussi que les adolescents sont en pleine croissance et ont donc encore plus besoin de fer, de calcium et de vitamines. « Les aliments ont besoin d’être combinés pour être pleinement assimilés, par exemple le fer et la vitamine C. » Ainsi la cantine peut proposer de la viande et une orange en dessert.

Pour l’infirmière il ne s’agit pas de « bannir certains aliments comme la viande ou le sucre, mais de les consommer avec modération. On peut manger certains plats gras mais pas tous les jours. Aller dans un fast-food de temps en temps n’est pas un problème. »

Pour savoir où on en est, voici un calcul simple : l’IMC. L’indice de masse corporelle a été élaboré par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il est calculé en divisant le poids par la taille au carré. Si votre IMC se situe entre 18,5 et 25, vous êtes de corpulence normale, au-delà vous êtes en surpoids et à partir de 30, on parle d’obésité. Par exemple un enfant d’1,60m doit peser entre 48 et 63kg. 15 %

LIRE AUSSI : Tacos vs kebab, la guerre des fast-foods
 

Des Français adultes obèses

En France, il y aurait actuellement environ 15 % de la population adulte qui serait en situation d’obésité et ce chiffre ne cesse d’augmenter. L’infirmière nous indique qu’à Saint-Denis, les adolescents en surpoids sont plus nombreux que dans la moyenne nationale. Selon un tableau de bord élaboré par le Département, le taux d’affections cardio-vasculaires chez les enfants de moins de 14 ans est par exemple de 3,4 % alors que la moyenne nationale est de 3,2%.

Pour lutter contre la malbouffe, Mme Louis aimerait monter un projet autour de la cuisine, elle organiserait un atelier de fabrication culinaire pour apprendre aux élèves de nouveaux goûts et de nouvelles habitudes.

Shayan Shakiz, Sanah Fofana, Lalyah Mané Martin-Valet, Kiyan Boina, du collège Iqbal-Masih

Réactions

" L’infirmière nous indique qu’à Saint-Denis, les adolescents en surpoids sont plus nombreux que dans la moyenne nationale" J'aurais bien voulu savoir pourquoi

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur