@ vous

Grève des surveillance des examens
/ Lettre ouverte aux professeurs de Saint-Denis, Sarcelles et Pantin

Nom ou initiales: 
Une maman en colère
Bonjour 

Je me permets de vous envoyer ce courrier car je suis très en colère.

Lundi matin les lycéens  ont commencé les épreuves du BAC c’est déjà un examen déterminant pour l’avenir des jeunes qui essayent de s’en sortir et surtout dans des villes comme Saint-Denis, Sarcelles et Pantin et d’autres villes qui connaissent un taux de déscolarisation inimaginable et lundi matin en écoutant les informations qu’elle fut pas la mauvaise nouvelle. 

Certains des professeurs de ces villes décident de faire grève ce jour voir continuer sur la semaine.

Mesdames et messieurs les professeurs ne pensez vous pas  que vous aidez toutes les institutions qui ont stigmatisé et mis ces jeunes de banlieue dans un train sans conducteur car ils peinent déjà à avoir des cours toute l’année car  avec le manque d’enseignants les jours de droit de retraits ces lycéens ont déjà du mal à boucler le programme (cf les soucis qu’il y a eu au lycée Paul-Eluard )     

Sans parler des jeunes qui vont passer ce fameux Bac alors que parcours sup ne leur a  pas encore  donné d’affectation !!!

Est ce que c'était vraiment la semaine a choisir pour votre grève ?

Je regrette qu’on puisse prendre ces jeunes de banlieue en otage car l’état a pris sa décision concernant la nouvelle réforme du Bac et c’est pas les grévistes du 93 ou 95  qui le fera changer d’avis.

Les jeunes qui passent leur Bac à Paris eux n’ont  pas eu à gérer ce stress en plus ....

Je suis de tout cœur avec tous ces lycéens et je leur dis de vous accrocher car vous n’êtes pas aidés.

Pour info mes enfants ont eu la chance de passer leur Bac dans un établissement sans problème mais cela ne m’empêche pas d’être en colère et de m’exprimer quand ils s’agit de jeunes et surtout des jeunes qui partent malgré eux avec un handicap de vivre dans des communes défavorisées mais si en plus on le rajoute un stress.

Accrochez vous les jeunes .

Grève des surveillance des examens

Réactions

Je le répète encore un fois, ces professeurs gauchistes idéologues, qui sont heureusement très minoritaires, sont une honte pour la république.
Ils prennent en otage nos candidats aux examens et ça se passe toujours en banlieue et jamais dans les beaux quartiers

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur