À la une En ville

Habitat
/ Les nouveaux proprios de Semard

Le quartier poursuit sa mue, avec les dernières livraisons de la CAPS : 44 logements dont 20 maisons de ville en accession sociale à la propriété.
La résidence Mélinée est le cinquième programme livré par la CAPS à Saint-Denis.
La résidence Mélinée est le cinquième programme livré par la CAPS à Saint-Denis.

Le quartier Pierre-Semard entamait sa grande mue voilà dix ans. Subventionnés par l’Agence nationale de rénovation urbaine, les chantiers de réhabilitations, démolitions et constructions s’y sont succédé jusqu’en 2013, mais en laissant en friche les derniers hectares aux abords de Pierrefitte. Sur ces terrains où s’élevaient deux barres de logements sociaux, de part et d’autre de la rue Monmousseau, le paysage urbain a repris forme, avec deux programmes d’accession à la propriété. Dont les 44 logements de la résidence Mélinée, inaugurée le 17 décembre prochain. Livrée par la CAPS, Coopérative d’accession sociale, cette résidence se compose pour les appartements du T1 au T3 de deux petits immeubles collectifs, ainsi que de 5 bâtiments où se juxtaposent 20 maisons de ville. Des duplex de quatre et cinq pièces, prolongés chacun d’un petit jardin.

Arrivés en trois vagues de septembre à novembre, pour une meilleure gestion des livraisons, les nouveaux propriétaires occupants sont à 62% originaires de Saint-Denis, notamment de Franc-Moisin. Et 89% sont des primo-accédants, comme Ludovic Bar et son épouse. Mais eux habitaient à Bobigny avec leurs trois jeunes enfants. À quelque 2 600 euros le m2, « c’est un prix abordable », argumente Ludovic, qui a bénéficié comme tout autre de la TVA à 5% applicable dans les quartiers dits prioritaires, plus la subvention de 10 000 euros accordée par la Ville au titre du Projet de rénovation urbaine de Semard. « Ce qui nous a mis en confiance, poursuit Ludovic, c’est l’accompagnement de la CAPS dans le montage du dossier pour le prêt. En plus, en cas de perte d’emploi, on a des garanties de rachat et de relogement (dans le parc social). » Ce qu’il apprécie aussi, c’est l’appui de la CAPS dans leur apprentissage du fonctionnement de la copropriété, pour constituer le conseil syndical, préparer les réunions avec le syndic…

Autre bon point décerné à la coopérative, son attention à maintenir au plus bas le montant des charges, avec un parking en surface et une hauteur maximale de trois étages pour se dispenser d’un ascenseur. La CAPS, il est vrai, est maintenant bien rôdée à l’exercice. Depuis sa création en 2007 à l’initiative de Plaine Commune Habitat pour faciliter l’accession à la propriété des locataires du parc social, elle a livré pas moins de 12 programmes de logements sur le territoire. Mélinée est le cinquième qu’elle ait réalisé depuis 2009 à Saint-Denis, où elle se prépare à commercialiser quatre nouvelles opérations. Les unes seront situées en centre-ville, avec 24 logements passage Haguette et 14 rue Riant. Les autres sont projetées à la Plaine, avec 15 logements dans la Zac Montjoie et 17 dans le quartier Cristino-Garcia. Un cinquième programme est aussi en vue à Aubervilliers. À l’évidence, les logements de la CAPS se vendent bien, et la demande est là. Autre opération en accession édifiée au voisinage de la résidence Mélinée, l’immeuble Sésame du promoteur Bouygues sera livré en juin, avec 67 logements, dont une vingtaine reste à commercialiser.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur