Sports

Les Monarques du football américain vous saluent bien

Le nouveau club dionysien débute sa saison en Nationale 3. Dimanche 22 novembre, au Stade Delaune, il rencontre les Flash de La Courneuve, le club formateur de tout le département.

Les Monarques ont raté leur entrée. Mais ce n’est pas leur faute. Dimanche 8 novembre, les Flibustiers de Villeneuve-Saint-Georges ont été déclarés forfaits pour une affaire de licences déposées trop tard. Et le premier match de la saison de football américain des Dionysiens en championnat de Nationale 3 ne s’est pas disputé. Premier vrai lever de rideau dimanche 22 novembre, cette fois à Delaune, où les Monarques reçoivent les Flash de La Courneuve, le club historique et formateur de la Seine-Saint-Denis, dont d’ailleurs plus de vingt licenciés dionysiens sont issus.

Le samedi 21, un tournoi de flag – la version allégée du football américain sans contact, dont la règle essentielle consiste à s’emparer du « mouchoir porté à la ceinture » de l’adversaire – est au programme, en parallèle avec l’inauguration de la nouvelle piste d’athlétisme du terrain d’honneur du parc des sports Auguste-Delaune. Les Monarques, qui doivent bien évidemment leur appellation à la cité des rois, possèdent comme tous les clubs de la discipline un nom d’étendard. Créés il y a deux saisons, et membres du Saint-Denis union sports depuis juin dernier, ils partagent désormais le terrain d’entraînement du rugby, après quelques débuts feutrés à Saint-Denis. Car l’arrivée d’une nouvelle discipline sur des stades déjà très demandés n’a pas été très facile à gérer se souvient Olivier Lopez, le secrétaire du club. C’est d’abord Louis Rouillon, le responsable de la section d’athlétisme du Sdus, qui les a accueillis sur la piste, les entraînements du foot américain comportant une bonne part d’athlé. Un peu plus tard, lassés de faire travailler les déplacements les mains vides, les entraîneurs des Monarques ont insisté, demandé gentiment, argumenté… pour que le ballon ait enfin droit de cité. Et c’était enfin gagné.

Objectif : viser haut

Après une année en championnat régional, le club, qui vient de se doter d’un nouvel équipement culotte dorée, maillots vert et jaune, entame sa saison en Nationale 3 avec son équipe fanion. « Nous sommes dans une poule importante, mais on a l’effectif et une bonne expérience pour faire face », lance Olivier qui en profite pour préciser que « notre objectif est de finir dans les deux premiers de la poule et de monter en Nationale 2 d’ici trois à cinq ans ».

Avec 91 licenciés l’an dernier, les Monarques visent plus 150 adhérents cette saison « ce qui nous permet d’avoir une équipe dans chaque catégorie », y compris en flag, où la mixité des équipes est obligatoire. Saint-Denis (en championnat régional) est en outre le seul club de France à aligner une équipe 100% féminine.

« Ça peut faire très mal »

Ancien joueur de rugby, Olivier Lopez pratique le football américain depuis treize ans. « J’ai abandonné le ballon ovale pour un problème à l’épaule », dit-il. Le ballon de son nouveau sport est ovale lui aussi. Et les chocs sans doute pas plus tendres… « Mais ce n’est pas dangereux », affirme-t-il, tout en avouant que « ça peut faire très mal » si on n’est pas protégé. D’où le harnachement, obligatoire même dans les entraînements, à savoir un casque en plastique épais muni d’une grosse grille métallique sur le visage, une épaulière renforcée qui protège aussi le torse, sans oublier des épaisseurs protectrices sur les cuisses, les genoux, les hanches. Et bien évidemment un protège-dents.

« Il y a des postes pour les petits, les gros ou les grands ; il faut juste venir avec un peu de cœur et de la bonne humeur », dit encore Olivier Lopez. Parce que les Monarques recrutent toujours (1). Les entraînements des juniors et des seniors se déroulent au stade Delaune les mardis et jeudis de 19h30 à 22h, les équipes flag se retrouvent à l’entraînement les mardis à Delaune et les samedis à Marville, et les jeunes les mardis de 18h à 20h. « C’est un sport très physique, spectaculaire, et ce qui impressionne le plus quand on est au bord du terrain, c’est le bruit des casques et des épaulières. » Les amateurs parleront sûrement d’un sport royal.

Gérald Rossi

(1) Site Internet : http://www.lesmonarques.fr/ Mail : contact@lesmonarques.fr Tél. : 06 60 45 20 24.

***************

ÉCLAIRAGE

La règle du jeu

En résumé : la partie se joue à onze contre onze. L’équipe en possession de la balle doit la faire progresser en direction de la zone d’en-but adverse et y pénétrer pour marquer un TD (but) qui vaut 6 points. L’équipe de défense doit empêcher cette progression.

Une rencontre se décompose en 4 quarts temps de 12 minutes chacun avec une mi-temps de 20 minutes entre le deuxième et troisième quarts temps. Trois temps morts par mi-temps sont autorisés pour chaque équipe.
Un coup de pied d’engagement (kick off) est effectué au début des premier et troisième quarts temps à 15 yards (13 mètres) du centre.

L’équipe qui réceptionne la balle doit remonter le plus de terrain possible. À partir de là, l’équipe d’attaque doit faire avancer le ballon jusque dans la zone d’en-but adverse. Pour ce faire, elle dispose d’un premier contrat de 4 tentatives (downs) pour parcourir 10 yards (9,10 m). Si elle n’y parvient pas, la possession du ballon change d’équipe.

G.R.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur