À la une En ville

#JSDC
/ Les JOP 2024 et le Grand Paris Express vus du trottoir

Avec l’arrivée des Jeux olympiques et paralympiques en 2024, tout le quartier va être modifié. La tour Pleyel deviendra un hôtel étoilé. La plus grande gare du Grand Paris Express va être construite et des espaces verts vont être aménagés.
Liaisons piétonnes et cyclables, espaces verts, nouvelle gare… Pleyel affiche la couleur du changement.
Liaisons piétonnes et cyclables, espaces verts, nouvelle gare… Pleyel affiche la couleur du changement.

La tour Pleyel, haute de 129 mètres, a été construite en 1970. En 2016, elle a été désamiantée. En 2022, elle deviendra un hôtel de 680 chambres. Lola et Justine, la vingtaine, Gaël et Catherine, la cinquantaine, travaillent à carrefour Pleyel comme journaliste ou cadre et pensent que la tour Pleyel va être un vrai plus dans le quartier. Concernant les Jeux olympiques et paralympiques 2024, ils considèrent que cela va « permettre de faire venir pas mal de monde pour l’événement. Le bénéfice des infrastructures sportives va certainement être un plus pour les habitants ».

Jean et Erwan, la vingtaine, étudiants en ostéopathie à Pleyel, sont plus inquiets : « Les gens vont devoir partir et ça va changer la population de Saint-Denis. C’est un peu dommage, c’est de la gentrification. » Sabrina, 23 ans, qui travaille aussi dans le quartier, pense elle au contraire que « ça va animer le quartier, apporter du monde et rendre la ville visible et mélanger les catégories sociales ».

LIRE AUSSI : Jeux olympiques et paralympiques, village départ
 

Vers des transports désengorgés

Concernant les transports, toutes les personnes interrogées ont été unanimes : la ligne 13, « c’est l’enfer » ou « un cauchemar », et le bus 139 est critiqué pour son irrégularité. Catherine, manager de projet qui travaille depuis deux ans à carrefour Pleyel, souligne : « Le métro est engorgé. Il faudrait que le flux de personnes soit moindre. Le projet Grand Paris Express va répondre à cela. Il va permettre d’absorber une partie du flux et d’avoir un transport plus agréable car aujourd’hui c’est insupportable. » L’arrivée de la nouvelle gare est donc un soulagement pour tout le monde. Le Grand Paris Express est un projet de transport en commun lancé en 2007. L’objectif était alors de rendre Paris comparable à des villes comme Londres qui sont beaucoup plus étendues.

Michel Ribay, maire adjoint au quartier Porte de Paris-Pleyel-Confluence, souligne :
« L’objectif est d’abord de relier des centres d’activités de transport importants et surtout d’assurer des liaisons de banlieue à banlieue sans passer par le centre de Paris et donc de désenclaver les banlieues.» De plus, pour l’élu, « les JOP vont financer des choses que la ville est incapable de financer, par exemple le franchissement entre la gare Grand Paris Express et la gare RER D. C’est un projet qui coûte autour de 150 millions d’euros. Les Jeux, c’est aussi la passerelle qui va relier à pied, à vélo ou en bus Saint-Denis et L’Île-Saint-Denis, l’enfouissement des lignes à haute tension, la réalisation de parcs urbains…»

Pleyel se met au vert

C’est aussi la première fois qu’un accord et un cahier des charges sont établis afin d’engager le Comité international olympique à prendre des mesures pour offrir des Jeux neutres en carbone. Michel Ribay insiste : « Il faut que l’impact environnemental soit le plus réduit possible. Il faut que les Jeux se déroulent sur un espace assez réduit pour limiter les transports dans tous les sens. » Pleyel – qui ne dispose actuellement d’aucun espace vert – va gagner également 7 hectares d’espaces verts après les JOP 2024 et des accès aux bords de Seine vont être créés.

Michel Ribay se veut donc rassurant : « Il n’y a pas eu de plaintes des habitants par rapport au Grand Paris Express, mais beaucoup d’inquiétudes exprimées. Et c’est normal car le village olympique et ses 17 000 athlètes, la future gare Pleyel, le Centre aquatique olympique, le nouveau quartier les Lumières de Pleyel, les travaux de la tour Pleyel vont engendrer beaucoup de travaux et de changements. »
 

Ibrahim Amer Ouali, Lilly-Stone Coulibaly, Foulématou Diop, Machamy Karamoko, Lilia Kasdi, Ibrahim Lagha, Alicia Moukebel, Aissetou Wague, du collège Dora-Maar

Réactions

Il est dommage de voir un élu de quartier se comporter comme un « vendeur de JO » plutôt que de parler d’une réalité de terrain : il y a des plaintes des habitants, et même des plaintes sérieuses sur la réalisation de l’echangeur Pleyel (inscrit au protocole cofinanceur JOP, ce qui n’est pas le cas du franchissement des voies ferrées). Ces plaintes, officielles, concernent la qualité de l’air et l’environnement. Elles sont portées par un collectif d’habitants de Pleyel, soutenues par le comité des portes de Paris ainsi que de nombreuses autres associations dionysiennes, dont des syndicats de parents d’élèves. J’etais présente le 10 mars dernier, il me semble que M.Ribay était venu pour écouter ces plaintes... il les aurait donc oublié en à peine 15 jours ? Que les JO puissent être bénéfiques c’est une chose, qu’un élu dissimule les problèmes qui y sont liés derrière d’abiles formules en est une autre. Tous les dimanches, les riverains de Pleyel sont invités à venir travailler autour de ces sujets pour constater par eux-mêmes la réalité des choses et les alternatives possibles. M.Ribay, si vous n’avez pas compris que la grogne est sérieuse, et les habitants déterminés, allez voir ces personnes à l’occasion. J’y suis allée, ils me semblent être constructifs et bienveillants. Les problèmes et solutions qu’ils abordent sont bien réels. Mais avant cela, relisez donc la définition d’ « inquiétude », vous comprendrez à quel point vous vous méprenez sur le sens du mot ou sur l’energie qui anime les actions des riverains... toutes ces personnes travaillent activement, elles ne sont pas du tout dans l’attente... ou peut-être dans l’attente d’une aide de leur représentant élu ?! Bien à vous
La rue Pleyel est devenue une impasse. Des travaux rue du Landy réduisent la circulation à une seule voie. La circulation alternée mise en place n'est pas respectée, les voitures passent en force, quelle que soit la couleur du feu. Les bouchons s'étirent sur cinq cent mètres dans cette rue du Landy. Quel est l'impact environnemental de cette congestion du trafic automobile ? Il est urgent de construire le franchissement urbain entre le quartier Pleyel et la Plaine. Il serait bon que ce pont devienne autre chose qu'un dessin de l'agence Marc Mimram.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur