Cultures

Les habitants montent le son

En 2008, le collectif artistique Cochenko, qui regroupe plasticiens, graphistes, photographes notamment, avaient monté un projet sur un territoire qui allait de Franc-Moisin à Joliot-Curie en passant par Bel-Air. Cela s’appelait Cabanes 350 et avait reçu le concours actif des habitants, enfants des écoles, parents d’élèves, entre autres. Et ça avait si bien marché qu’ils recommencent cette année. En élargissant le propos au son, puisque ce nouveau projet s’appelle Émissions urbaines et connaîtra un premier chapitre public samedi 14 novembre de 14 h à 18 h le long de l’avenue Jeanne-d’Arc.

« La question des nuisances sonores était un thème qui revenait très fort »

« Lors des Cabanes, nous nous sommes rendus compte que la question des nuisances sonores était un thème qui revenait très fort : autoroute, voitures, chantiers… », raconte Juliette Six, graphiste et plasticienne. L’idée de travailler le son pour en faire une création en forme de regard sur l’environnement de ces mêmes quartiers est venue de là. « La question de départ est : qu’est-ce qu’on entend ? », précise Kerwin Rolland, ingénieur du son et compositeur qui a rejoint Cochenko pour ce projet. Deux équipes ont été formées. L’une sous forme de balades urbaines où les habitants étaient invités à raconter le « bruit » de leur quartier ; l’autre autour de Kerwin Rolland est partie « à l’écoute » du quartier sous forme d’ateliers sonores.

« Il y a donc une double entrée et c’est de ces deux propositions que va naître l’Émission urbaine du 14 novembre. C’est un vrai travail participatif, basé sur l’échange, à partir d’interviews, et de création musicale et sonore », insistent les deux cochenkistes. À cela s’ajoute l’atelier d’arts plastiques animé par Juliette Six, dont les jeunes participants ont conçu des légendes visuelles aux sons recueillis. « Une couleur correspond à un type de son, et une forme à une intensité », explique-t-elle. Paysages sonores et visuels vont ainsi se compléter, se mêler et offrir au lieu une perception nouvelle. Le parcours, du lycée Suger au pont sous l’autoroute (et vice-versa) promet une re-création d’un lieu maintes fois traversé mais rarement vu et… écouté.

B.L.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur